mercredi 22 mai 2019

CETTE OBSCUR CLARTE de KERSTING à HAMMERSHOÏ

Vilhelm  Hammershoi  intérieurs
 
 
Le 19ème siècle est traversé par des mouvements qui naissent au de-là des frontières de l'Europe 
d'ailleurs Goya  Turner  Friedrich  se singularisent déjà par rapport à   David  et par la suite Delacroix en France
 L'Europe de Napoléon et la victoire de Iena 1806 , l'effondrement de la Prusse partagée avec la France et sa main mise sur les états scandinaves achèvent la dispersion des familles royales 
C'est alors une riche bourgeoisie  qui apparaît  vers 1810 et l'art n'est plus aussi grandiose et devient plus simple  par des petits formats ( peintures de salon ou de cabinet)
Les sujets religieux  , les batailles et la politique  sont exclus pour des paysages   de villes aux rues animées de promeneurs, d'animaux  aux ciels étrangement lumineux  et aux détails particuliers
Les  intérieurs font référence aux peintures du 17 ème siècle Hollandais , les personnages  ou les portraits , les nus de dos  à la toilette, juste suggérés dans les glaces 
Des scènes en situation  , lecteur peintre , femme rêvant à la fenêtre , ou cousant , le tout dans un contre-jour lumineux où se devinent des objets dans la pénombre , parfois une fenêtre ouverte gonfle un rideau L'espace s'agrandit petit à petit et l'humain souvent de dos  se place dans un coin 
La lumière devient de plus en plus présente comme une image surexposée dans un  espace monacal  les teintes souvent mono chrome chez Hammershoï
Le tableau devient un silence dans un espace clos irrémédiablement clos même si parfois une porte ouvre sur une autre porte qui se ferme 
 Une sorte d'angoisse se profile 
D'autres ambiances aquarellées , d'appartements en esquisse sont envoyées aux amis aux parents d'un pays à l'autre des états scandinaves  jusqu'en Russie 

Karl Holsoe
Kersting
 
Femme à la toilette Georg Friedrich  Kersing
Hammershoï
 



Munch en 1890,   nous raconte Daniel Soulié lors de son séjour en France à St Cloud ,Hôtel Belvédère dont ses grand-parents étaient propriétaires, a peint toute une série  de vues d'une chambre   et d'un homme à la fenêtre


Brillant exposé par notre ami Daniel; Soulié  d'une érudition si accessible  que l'on se sent  alors plus intelligent 
Historien  d'Art  Archéologue  Directeur d'un département au Musée Guimet à Paris après le Louvre 
Notes très simplifiées   prises pendant la conférence sans rentrer dans les détails  très nombreux



 

jeudi 16 mai 2019

ARIEL .. OU LA VIE DE SHELLEY

Percy Shelley  l'ange au visage juvénile à tout jamais s'en est allé en fumée sur la plage que la tempête avait rejeté
 Partit en grande imprudence sur l'Ariel  son petit voilier ,  un soir de Juillet 1822  
Son ami fidèle et mauvais ange ,  Lord Byron ,au désespoir nage jusqu'au bout de ses forces  pour fuir l'atroce vision 

Tendre et généreux poète,  amoureux toujours de plusieurs Belles âmes  , sans contrainte et libre sans morale le coeur en bandoulière
 Il contemple la nature et les étoiles
 ",il laisse son esprit se dissoudre dans les rayons de lumière et les parfums de la nuit bercé par une divine musique intérieure "
sans aucun sens pratique,
"soucis d'argent , querelles politiques , jalousies des femmes lui paraissaient choses si petites "
"il  s'abolit dans une extase délicieuse  il n'est plus alors qu'une ardente vapeur flottant dans l'espace "
Comme une intuition il écrit 
Ce moment s'en est allé à jamais 
Tel l'éclair qui a brillé et qui est mort
Tel un flocon de neige sur la rivière
Tel sur la vague , un rayon de soleil 
Que cachent les noires ombres  

Ariel  l'archange porteur de lumière 
Ariel le mythe de l'esprit qui se libère dans la Tempête de Shakespeare 
Ariel l'esprit de l'air , souffle de vie 
Shelley en est le porteur 1792-1822 
Byron 1788-1824
et retrouvé dans la poche de sa veste les poèmes de Keats 
 Le roman entre autres biographies  d'André Maurois (1923)en relecture improvisée



 

dimanche 12 mai 2019

AU LOIN LES FEUX

"Ses yeux voient plus loin Ses oreilles entendent mieux Sa voix porte davantage" 
Point familier  dans l'axe du balcon de la Mitre


Le Sémaphore , le phare, les feux ,  la vigie vigilante du Cap Cépet  , rénové  ( tous les 30  ans)
Illumine les nuits en rouge ou vert ,en brillance dès les premiers rayons du matin ou se dore au coucher du soleil 
 Le regard se porte naturellement  vers lui 
"Il domine l'entrée de la passe de la Rade de Toulon sur la colline de St Mandrier depuis 1882
à 150 m au dessus de la mer et balaye les côtes à 180 degrés  et sur 80 kms au large 
La vigie Cépet fait partie d'un réseau de 19 sémaphores en méditerranée  Il en existe 3 en France St Mandrier, Brest ,Cherbourg  
Une vigie se différencie d'un sémaphore par sa localisation à l'ouvert d'un port militaire"

  
 Extraits d'un Reportage Nice -Matin du  7 Mai 2019 
Voir aussi

 8 Janvier  2017  (Faron farots ) les feux autour de Toulon sur mon blog , mais c'est une autre histoire  qui remonte le temps ,avec les "Feux"pour se protéger de l'arrivée des barbaresques  ... ici le feux de Notre Dame du Mai  Sicié , on peut apercevoir la corse par temps clair ..dit-on


mardi 7 mai 2019

SAVEURS...POUR L'ESSENTIEL

 Souvent , j'ai l'impression d'être une tasse de thé
dans l'eau tiède du monde ,
mais parfois me rattrape la sensation violente 
d'être une goutte d'eau , saturée de saveurs 
dans une boîte de thé 
ou 
Complices 
Nous sommes les complices , d'une grande et belle évasion 
Il y a celui qui aime 
celui qui lit
celui qui écrit 
celui qui rêve 
celui qui refuse 
celui qui plante 
celui qui marche 
celui qui joue 
celui qui nie 
celui qui apprend 
celui qui doute 
celui qui se moque 
celui qui se saoule 
celui qui dit non 
nous sommes les complices, d'une grande évasion 
nous creusons des tunnels 
nous tressons des cordages, nous prenons des notes 
nous rusons , nous savons , que les détours sont nécessaires 
qu'il faut esquiver l'ordre des choses
qu'au bout il y a dehors
demain , dedans 
Thomas Vinau 
(Juste après la pluie 2014)
Un pur plaisir des mots en toute simplicité




dimanche 5 mai 2019

TOUS A L'OPERA

Charmante Après -midi  foisonnante d'amis intéressés et chaleureux ..la musique adoucit  les relations c'est certain
Sous les ors du foyer Campra  à l'Opéra de Toulon  une pause musicale  en attendant la présentation  des spectacles pour la prochaine saison
Un petit air  de flûte  se terminait  ( suis arrivée en retard) suivi d'un choeur énergique avec des extraits d'opéra les plus connus


 Trio de Brahms piano et cordes pour nous charmer , enfants attentifs et personnes baladeuses  en un va et vient  incessant , mais s'isoler , écouter regarder les personnages  des grands tableaux  toujours impressionnants  du début du siècle 
Pour la petite histoire16  peintres  dont 3 femmes  choisis pour leurs liens avec la musique le théâtre de toutes générations presque tous liés à l'école des Beaux Arts de Toulon  
Des bustes en plâtre ponctuent les dorures 
ici un aperçu de ces grands tableaux
(Je dois avoir les titres et noms de chaque peintre conservés lors d'une visite avec les Beaux Arts  )mais le propos n'est pas là aujourd'hui
Charme un vieillot mais des souvenirs sous les torchères et lustres étincelants




Quant au choix  des oeuvres proposées  par la suite ...  se projeter 3 mois 6 mois à l'avance est toujours périlleux 
Je vois , La Dame de Pique Tchaïkovski  (mise en scène Olivier Py !)
Rossini le Comte Ory   (costume C Lacroix)
Les pêcheurs de perles   Bizet 
et d'autres encore , danse  avec Pietragalla   , Lambert chante ... (mais pas convaincue par  sa prestation Montant au Liberté   )Là c'est l'opéra de quat' sous ) 
et d'autres...
 A suivre en temps voulu 
Ne suis pas restée au "Drink"   un autre attendait... sweet home 

mardi 30 avril 2019

LE CHEMIN D'AVRIL RECAPITULATIF

C'était Avril , qui commençait très fort 
SUR LE CHEMIN DE LA SAGESSE
 et les beaux objets du Musée d'Arts Asiatiques , poursuivant une pensée subtile avec
L'HOMME QUI MARCHE  
par la lecture de Lydie Salvayre et le souvenir de cette 
PIERRE DE MEDITATION 
que la rivière a sculpté à Nice 
 
 
AVRIL 
comme une ombre et la mélancolie d' Annie Lebrun, mais le vent mauvais secoue 
LES ARBRES 
chevaux sauvages à la crinière verte , et quand le vent se calme enfin  ,
LE JARDIN DES SCULPTURES 
à Bandol  nous offre entre la mer et la promenade , des  formes pures des ocres, sur le bleu et le vert de la pelouse en douce harmonie 
MAI arrive au Galop 
sera- il  joli Mai ?
 

samedi 27 avril 2019

JARDIN DES SCULPTURES

Sur la pelouse entre la mer et la promenade à Bandol  il est un lieu souvent étonnant où surgissent parfois d'étranges personnages  , en fil de fer ( dernièrement) ou masses de fer ou brillantes  élancées  improbables,  et ce jour...
 des formes  harmonieuses , des corps stylisés charment le regard
  Rosa Gilissen -Vanmarcke 
expose  des corps en abstraction 
"Le monde de la réalité a ses limites 
Le monde de l'imaginaire est sans frontière .."
( Jean Jacques Rousseau) 



Le corps humain est le  sujet principal de l'oeuvre de l'artiste  qui vit à Belgentier dans le Var  , après de longs périples enrichissants en Belgique , Allemagne , Nord de la France
L'émotion s'exprime par le corps tout entier  et devant les déambulations  des passants il est plaisant de retrouver certaines attitudes similaires 
Le mistral  frisquet s'efforçant ..avec force !!! de chasser les nuages laisse les nudités s'envelopper de charme en attendant le doux soleil   


mardi 23 avril 2019

ARBRES

Quand le vent  enfin se calme .. dans les arbres du jardin 
ARBRES
  CHEVAUX SAUVAGES ET SAGES A LA CRINIERE VERTE
AU GRAND GALOP DISCRET 
DANS LE VENT VOUS PIAFFEZ

"L'homme de lettres dit 
qu'il couche quelque chose par écrit 
et répète qu'une fois encore il va jeter une idée sur le papier  
qu'il la jette de sa tête ,de sa corbeille à idée 
Et puis...
comme les chats noirs d'aujourd'hui et des siècles passés 
qu'il ronronne un instant et s'endort en rêvant 
sur le papier couché 
 et qu'il entende l'éclat de rire de la forêt 
à qui on demande ses papiers 
Oui qu'il entende les arbres de cette forêt 
clignant des feuilles et déclinant son pédigrée 
Jacques Prévert 
Arbres  poèmes 
gravure de Georges Ribemont -Dessaignes
Gallimard 1976
 

lundi 15 avril 2019

AVRIL...OMBRE POUR OMBRE

Est -ce le fil du langage qui retient le cerf-volant de ce que nous sommes ,
 ou est-ce l'envol du cerf - volant qui donne au fil cette tension particulière?


AVRIL
L'inacceptable  retour  , du printemps
Rampe , sous la carapace des choses
 Ivoire de la solitude , aux veines violentes 
Le corps est immense, et l'ennui , invente 
l'aberration de la perspective ,
 luisance grise  des fatigues vagabondes 
Le regard repart, d'où il vient , au fond de ses douves , couleur de cernes
Dans la cage des minutes 
Des moisissures de lumière, s'amoncellent
A l'angle de l'effondrement et du commencement 
Ô Mélancolie , au geste clair 
et aux parfums verts 
Annie Le Brun 
Ombre pour ombre 2004

jeudi 11 avril 2019

PIERRES DE MEDITATION

En contemplant les rochers , les Lettrés chinois cherchaient la Paix et l'harmonie 
La forme naît de l'informe et que ce soit la pierre , le rocher ,le jade, le marbre  des paysages imaginaires surgissent des cimes brumeuses
Si l'eau selon les cas, tombe goutte à goutte et perce la pierre c'est alors un signe de persévérance et d'immortalité 
Pierre de Rêves pouvant être un fragment de paysage  sorti du chaos  ou pierre vivante et douce comme une peau de bébé , forme choisie  couleur , inclusion de fleurs de prunus fossilisées 
En chine , les pierres du lac Thaïo sont choisies particulièrement et sont immergées longtemps sous les cascades pour que le courant les façonne, car l'artificiel par la main de l'homme  côtoie le naturel , cela ne s'oppose pas , c'est une complémentarité
Pierres étranges que le martellement de l'eau s'entend encore et les rend sonore
Cathy va écouter le murmure de la pierre
 ( Musée Arts Asiatiques de Nice ) 
Françoise Verdier , "La passagère du silence " en parle  dans son chemin   de sagesse pendant des mois et toutes les saisons elle tempe une étoffe sous la cascade et découvre les transformations qui naissent du temps qui passe  et sans vouloir vraiment comprendre , elle laisse aller son intuition ," trop de connaissance tue" dit -elle
En chine ce sont les pierres qui jouent un rôle essentiel plus que le végétal  pour le promeneur comme pour le sage lettré 
Paysage imaginés , figures animales ou silhouettes  les sculpteurs contemporains s'en inspirent   Mais qu'un rocher austère , hostile même devienne le support d'une sensibilité en quête d'harmonie ....est là une chose étonnante 


Microcosme de l'univers ...par la clarté de la lune et la fraicheur de la brise cette si belle pierre de rêves  en marbre veinée  vert et blanc brun  parsemée de taches orangées (Mengshi)  semble être un fragment de paysage montagneux ; vu à partir d'une fenêtre ronde , un matin d'automne sous la brise provenance de Dali (Yunan)
Toulon Musée Arts Asiatiques  
Ne pas détruire la part céleste qui est en nous 
(Zhungzi  IV ème siècle av JC) 
Notes prises au cours de lectures conférences et visites de musées AA