mardi 20 novembre 2018

MARC CHAGALL DU NOIR A LA COULEUR

Un parcours créatif  des plus agréables  dans les salles de l'Hôtel de Caumont à Aix
et le plaisir de déambuler  sur le cours Mirabeau  sous un doux soleil

 
 Des années 1910  en Russie , à Berlin 1920 Marc Chagall explore le dessin noir et blanc pour  faire évoluer sa créativité  et cette approche graphique le prépare à la lumière et aux contrastes 
il découvre les techniques de la gravure et la densité des noirs
  Il   prolonge cette expérience par la sculpture marbre et calcaire   où les reflets et la variation des nuances , l'ombre lui révèlent les volumes Par la suite vers 1947 après un exil en Amérique. il revient en France 
 Le travail de la céramique lui permet de  s'interroger sur la transparence et  crée des résonances imprévues entre les matières
   Toute cette partie de son oeuvre est surprenante 
Les thèmes  illustrent les contes de Boccace   Fables de La fontaine  et la Bible 

Les années 50   A Vence  Chagall inaugure un autre chapitre de sa longue  existence  la plus riche et son apothéose entre Matisse et Picasso 





Tendresse " Les amoureux au coq "  cet animal représente pour l'artiste  la paix et la sécurité de la maison, ce besoin tangible de l'intime ,du noir pour faire vibrer les couleurs et les contrastes  cette progression est bien en évidence dans le parcours  de l'exposition
L'oeuvre sculptée de Chagall est dominé par des bas-reliefs qui rappelle l'art  Roman
Chaque image est une aventure et en si peu de lignes il est difficile de tout  répertorier


   
L'imagination rencontre le sacré tout est laminé par le temps et l'inachevé
L' oeuvre de Chagall est comme un livre ouvert Les thèmes bibliques sont  présents  et résonnent  dans son expérience personnelle.. les contraste s'affirment ou s'éclairent suivant sa vie et les épisodes de l'humanité souffrante , pourtant l'esprit de salut et d'espérance perdurent d'où ce rapport particulier  dont chacun puise, par effet miroir
La musique , la Fête sont des sources d'inspiration

 

















"C'est d'après toi que je peins
Fleurs Forêts  Gens et Maison 
Comme un barbare je colore ta face 
Nuit et jour , je te bénis Elan créateur et Vital"
Marc Chagall
 ( Comme un barbare )
Poèmes 

Notes par ci , par là ( fascicule , revues  cartouches) traduction d' impressions  qui ne sont pas toujours les mêmes que d'autres visiteurs   je garde par ce blog une trace  à retrouver


mardi 13 novembre 2018

REQUIEM DE MOZART

Attente en grande attention pour se laisser envahir par la musique 

Opéra de Toulon( image internet ) vue de la scène

Cette attente est un bonheur en soi les notes qui se cherchent qui voltigent qui cherchent à s'accorder .. des visages des sourires  d'amis qui passent  et toujours le même pincement au coeur quand la lumière s'éteint 
Petite symphonie de Franz Schubert  "Inachevée"  en première partie 
mélancolique puis plus enlevée 
Enfin ce "Vertige" attendu  ce " Sublime " désiré...
Chut!! 
les choristes se mettent en place

Présentation et final 

Le miracle n'a pas eu lieu  A  trop attendre ...
Belle prestation 





lundi 5 novembre 2018

LE TEMPS EST VENU

Brouillard et soleil pâle  ..le temps est venu de prendre le chemin vers les souvenirs 
 Et les noms gravés dans la pierre résonnent plus fort encore quand  la plume tant de fois sur les enveloppes pastels ,écrits  en  nouvelles données , et attente de réponses 
Maintenant  c'est le silence  
et les dialogues intérieurs !! plus de conflits plus d'espoir de se faire comprendre

"Toutes choses , proches ou lointaines, secrètement sont reliées les unes aux autres
Et vous ne touchez toucher une fleur 
Sans déranger une étoile"
Francis Thomson
Et la Madone là -haut sur la petite montagne de Moras veille sur nous 


La Valloire...   le Val d'or  s'apaise et prépare le grand sommeil de l'hiver  sans oublier flamboyante la Reine de Moras    site remarquable sélectionné




lundi 29 octobre 2018

LA CHEVAUCHEE DU TEMPS Récapitulatif OCTOBRE 2018

Un programme  qui survole  les époques et les idées  
Victor Hugo se lance sur 
TOULON 
où "couraient les frégates meurtries" ,
 tandis que le Roi s'amuse  et  Verdi nous entraîne avec sa" Plume au vent "dans l'inconstance des amours croisés  
RIGOLETTO  
Et que Philippe Jaccottet cherche au fond des mots une harmonie 
DES MOTS ET DES IMAGES 
La musique lointaine nous parvient par 
SOURIRE DE LA PETITE JOUEUSE DE CITHARE 
Il y a 2000ans l'argile fragile donne autant d'émotion
 Amour secret des regards à en mourir  
MAGNIFICENCE ET GALANTERIE   
La Princesse de Clèves revient nous charmer  dans l'écriture précieuse 
de Madame de Lafayette 
LA SAGESSE DE NERVAL 
par la voix des choses le dernier recueil de Marguerite Yourcenar 
Sagesse où se cache "le dieu secret de la nature 

"
 C'était Farandole des heures qui illuminent  nos vies et l'on se dit qu'il y aura encore d'autres Rendez -Vous 
AA
Blogs AU GRE  DES  JOURS  ET  LE  TEMPS  QUI  VA

samedi 13 octobre 2018

LE SOURIRE DE LA JOUEUSE DE CITHARE

Au coeur du Musée d'Arts Asiatiques sous son globe de verre  , une charmante et douce joueuse de cithare sourit  pour l'éternité  
 Les fleurs sculptées sur son front indique l'amour de la musique du personnage parti sur son  chemin lumineux 
Ce sourire en extase invite à la suivre  dans la plus profonde sérénité 
Si pour les chinois le Tao est le chemin et le fait d'exister 
Confucius apporte, par la suite , un sens, une confiance  à la vie de l'homme  et surtout les rites  que ce soit mystère , superstition,  croyance  la société dit il à besoin de s'attacher aux rites  d'où ce déploiement d'objets retrouvés dans les tombes 
Cette statue d'aspect rudimentaire  semble être en deux morceaux mais c'est ce sourire qui en fait la beauté  , la statuaire grecque  décline aussi ce sourire et je pense à la Vierge au Sourire retrouvée dans les terrassements de l'église St Germain des Prés   , sans oublier le sourire de l'Ange de Reims
Argile cuite recouverte d'une patine de fouille orangée ( 0,46x0,44  )Province du Sichuan de la période Han  il y a 2000 ans
Acquisition du Musée des Arts Asiatiques en  1999 


ainsi qu'un bronze Gui  caractéristique par ses pointes et un décor virtuose   qui pouvait contenir des graines (1500 avant JC)
La conférence reprenant les rites de l'art funéraire en chine et les symboles de la vie sans fin , juste le passage  vers un autre état  et cet art MINGQI  qui signifie
 Objets qui brillent au coeur de la tombe  
dont une exposition complète se prépare ( à suivre ) 
Notre Ami André Girard -Reydet après un exposé très intéressant cite avec bonheur un  texte de François Cheng ( Les cinq méditations sur la mort .. autrement dit la vie 2013 )
Très à propos 
Extraits  ...les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas les absents 
J'ajouterai ; quelques pages plus loin 

"Mais ce qui a était vécu  sera rêvé 
Et ce qui a était rêvé sera revécu "
 
Chaque mois Les Amis du Musée invitent un passionné pour commenter quelques oeuvres  , une charmante jeune femme de Singapour ,Lynn  en visite en France nous parle de la Fête des Fantômes dans son pays.
 Pour honorer l'esprit des ancêtres il y a  des feux  devant chaque maison durant tout un mois (Septembre ) on brûle des vêtements  en papier ,de  la nourriture, des billets de banque avec de la musique pour apaiser les fantômes et ainsi éviter les catastrophes ou évènements fâcheux
 Toutes les religions se côtoient en harmonie à Singapour  Et bien d'autres détails tout simplement


De la terrasse du Musée  un regard vers   les voiliers  en course jusqu'à demain 
A bientôt

lundi 8 octobre 2018

LE ROI S'AMUSE ou RIGOLETTO

"Vos mères aux laquais se sont prostituées 
Vous êtes tous bâtards "
De Triboulet à Rigoletto , De Victor Hugo à Verdi, nous revoilà plongés avec sobriété et grande valeur au coeur de la Malédiction et de la Vengeance 
De l'Inconstance 
 des femmes comme" La plume au vent" au final somptueux  
Un régal pour le profane et ne saurais mieux dire la tessiture et le jeu des chanteurs  n'étant pas spécialiste comme certains amis le sont 
Plaisir de retrouver ce bon vieil opéra  (156 ans) 
 qui sera dit- on en travaux  bientôt( 2019 2020) 
"Je m'appelle Toulon , ville de fierté 
Aux rives domptées de la méditerranée "  
lançait le jour de l'inauguration le 2 Octobre 1862 
le poète Charles Poncy

et petit clin d'oeil amical à Monique Dautemer notre brillante musicologue qui depuis tant d'années nous charme de son savoir  ici en 2005 sur le grand escalier de l'opéra



 Somptueux
Et repartir la tête dans les nuages 


samedi 29 septembre 2018

RECAPITULATIF SEPTEMBRE 2018

Une rentrée  , en lecture sage avec Florence Delay 
 entre Zurbaran et Balanciaga 
HAUTE COUTURE 
Curieusement il est encore question de tissus et de dentelles au Musée selon
 Joana  Vasconceslos 
EXAGERER POUR INVENTER
Se bercer d'illusions, la tête dans les nuages et rêver en trompe - l'oeil 
UN AUTRE MONDE 
Quand il y a" Un temps où l'oeil se trompe 
et un temps où l'oeil se détrompe "
  nous précise Maylis de Kérengal



Une autre rubrique revient
 Poèmes en passant 
Sylvain Tesson  UN ETE AVEC HOMERE ( 2018)
François Cheng  AU COEUR DES ONDES  ( Le livre du vide  médian 2004)
 et AU FRONTIERE DU REEL 
Colette Muyard   LA SALLE DES JOURS PERDUS  (2004)



MONSIEUR  O'MALLEY  lui,  veille et surveille