vendredi 14 février 2020

HOKUSAI- UTAMARO - HIROSHIGE

Ils ont chevauché les nuages , plongé avec les carpes , regardé la lune ronde entre les pins 
Les peintres lettrés de la période EDO   arrivent jusqu'à nous 
 dans la pénombre des salles de l'Hôtel de Caumont 
Dès  1603, le Japon est pacifié  Edo la capitale connait une effervescence intellectuelle et artistique sans précédent 
"Vivre l'instant présent "
 c'est alors une ambiance de fête , de découverte , de créativité dans une société raffinée   pendant deux siècles et demi (1863)
C'est à travers les estampes UKIYO-E  qui signifie plaisirs éphémères ou peinture "du monde flottant
que la beauté de la nature est mise en valeur



 "Parce que c'est beau"  dit
  Georges Leskowicz   
qui poursuit les collections de son père et nous offre  plus de 150 oeuvres et dessins d'une qualité exceptionnelle de conservation ayant échappé à la lumière et l'humidité , car les estampes éditées parfois en milliers d'exemplaires sont fragiles
  Gravées sur du bois de cerisier , technique déjà ancienne , colorées de pigments naturels , alternant la transparence, le relief , le pliage ou gaufrage du papier très fin , ces feuilles deviennent un art à part entière lors de  ces années fastes
Comme une chronique quotidienne , les spectacles , le portrait des acteurs , les rues animées , les quartiers des courtisanes aux maisons violettes , des scènes intimistes  en séries peu onéreuses  telles des affiches , circulent dans tout l'archipel,vite enlevées  froissées  et même servent de papier d'emballage parfois (10 000 mille feuilles  à partir d'un même bois ) Mais ,
Les SURIMONO 
 plus précieuses  ,luxueusement  imprimées comme des bijoux ne sont pas commercialisées servent de cartes pour les grandes évènements et sont très  recherchées  ( peu de tirages)des riches  esthètes
Le monde flottant d'illusion mélancolique et sensuel se retrouvent chez 
HOKUSAI   1760-1849 
"La vague" vite retirée de l'exposition  car trop fragile , les paysages délicats et le jeu des coquillages qui fait entrer le poème classique dans des scènes insolites 
Grand producteur d'idées  sur tous les sujets
UTAMARO 1753-1806
Idéalise les femmes charmantes dans leur intimité , musiciennes , danseuses , elles maitrisent l'art de la conversation  Chantre de la beauté féminine  ( on compte jusqu'à 9000 estampes différentes )
HIROSHIGE  1797-1858
Les paysages sont doux calmes enchanteurs   très prisés de toutes les couches de la population
les éditeurs multiplient les tirages de cette discipline qui trahissent plus encore la sensibilité   de la représentation de la nature  et des saisons , de l'air vibrant dans les feuilles du vent , des pluies et  orages  et des  reflets sur l'eau ,  un peu comme nos impressionnistes
Chaque artiste se perfectionne selon ses désirs


Dans un autre style 
L'audace des portraits en gros plans devient une mode  et les expressions  choquent parfois le public  , on se rapproche de la caricature avec un certain humour

Simple survol de cette riche exposition  , sans entrer dans les détails plus précisément  et se quitter avec des recueils  afin d'y puiser encore des ravissements
Notes prises  par çi par là

lundi 10 février 2020

VASARELY ( RE DECOUVERTE)

Plaisir d'un nouveau parcours dans l'univers particulier du Maître de l'OP-ART
Victor Vasarely
depuis ses débuts de graphiste jusqu'à la réalisation et de l'intégration de ses projets dans l'architecture et le milieu urbain 
250 oeuvres  dont 44 monumentales 16 modules hexagonaux
  dans ce bâtiment original (Lumino-Cinétique)classé au titre des monuments Historiques
 depuis le 23 Novembre 2013
Restauré dans son intégralité (2013 -2018)
Il avait été inauguré en 1976 comme le coeur du projet de Vasarely
Suivons  "envoutés"  le fil conducteur de l'art optique  
(Notes glanées et expurgées  sur divers documents)
Victor Vasarely  1906-2018  (Hongrois de Pecs )
Jeux des formes des couleurs et des contrastes des transparences  des inversions et des matières 
Des panneaux se décollent encore 
Et puis il y a ceux qui voient ...et ceux qui ne voient pas  
Un plasticien de l'Ecole nous entraine vers  des sommets étonnants  comme  les cordes d'un instrument selon le Maître

Fixer le centre ...et Vertiges assurés
De haut en bas la tête tourne

 C'est Fou  Fou Fou

Et ainsi pendant 2h  il est temps de s'arrêter vous avez compris la magie de l'Art Cinétique  
 C'est Fascinant 
Coucou les Amis  il faut partir
Suite vers tout autre chose ...et les douceurs des paysages Japonais 

mardi 4 février 2020

JANVIER 2020

Et si Janvier était une histoire en images au jour le jour,
 sorte de récapitulatif nouvelle formule 
Du mimosa odorant et charmeur du jardin du Mourillon à la mouette rieuse et curieuse sur le bord du balcon , quand le vent souffle et agite les cheveux 
Une soirée de Janvier en invitation entre ombre et lumière afin de garder précieusement  les liens d'amitié  et parler du dernier opéra , des costumes de Christian Lacroix du Comte Ory ou de l'inauguration de la médiathèque ou encore du dernier livre ou des filles du Docteur March au cinéma en nostalgie 

Jours heureux de l'écriture  dans la tourmente des informations  du monde qui va mal et des aventures de Monsieur O'Malley  
Perles et pleurs de chaque jour  , promenades et rencontres
Cerisiers trop tôt en fleurs semées par Moïse Kisling 
au mimosa du nabi japonais Pierre Bonnard
Janvier était un joli mois en image qui accrochent au coeur 
Février arrive  en coup de vent que sera - il 

 

jeudi 30 janvier 2020

PICASSO MULTIPLE ET UNIQUE

Un retour vers l'insaisissable Picasso
On le croit ici , il est  déjà ailleurs  , et sème ses 60.000 oeuvres  comme il respire 
On croit le connaitre ..Mais non 
 Toujours surprenant  , ce n'est pas un hasard si Toulon l'accueille dans son beau musée
comme une pause et un renvoi à ses enfances avec la mer comme point essentiel  avec ses rivages et ses paysages  


Une cinquantaine  de peintures et dessins prestigieux sont présentés  en dialogue plaisant avec ses copains Braque- Duffy  -Gris- Kisling -Derain  se copiant les uns les autres en faisant ressentir leurs influences et qui ouvriront la porte à toute la peinture contemporaine
La mer stimule sa créativité comme  un bien être psychologique 
Il aimait venir à Toulon au Mourillon sur la corniche à l' Hôtel Nautilius 
( ancienne villa Jules Verne  et aujourd'hui Musée des Arts Asiatiques) 

Petits dessins laissés sur des tables ou cahiers en hommage ( photos Nice Matin)


 Dès  1896  les rivages de la Catalogne  le fascine , la lumière ,les  maisons , son regard saisit les formes primaires, il ressent un besoin impératif de structurer le paysage et la nature devient son grand atelier 












Horta  en Espagne




Braque  adhère  à cette vision  



Les fenêtres, les ouvertures  sont aussi pour Picasso  une fusion entre l'intérieur et l'extérieur quand l'inspiration s'ajoute après une étude de décors des Ballets Russes  de Diaghilev, ou une promenade aux arbres penchés 
Tout est pour lui sujet de peinture  (Paysage de Juan les Pins 1920)   il y a de nombreux exemples  ou Céret (1913)
Et ses amis Braque- Herbin- Gris -Kisling   le suivent
Paysage de Céret

Les arcades, les  terrasses se mêlent à la végétation Picasso revient toujours à la Méditerranée ce qui  donne lieu à des séries colorées   d'arabesques aux larges baies 
Le jardin devient son atelier et son atelier un jardin 
Juan les Pins
Public  attentif à l'écoute de Catherine Dupin de Saint -Cyr  et   et les  Amis du Musée
Son atelier et cette armoire qu'il garda jusqu'à la fin qui est toujours à Vauvenargues on retrouve alors  les paysages familiers


Et pour  terminer   ne pouvant tout  commenter   Cette imposante toile (130x195cm)
LA BAIE DE CANNES 1958   
quand la mer l,e ciel et les arbres luttent pour se placer dans l'envahissement du paysage  par la spéculation immobilière  
Ce tableau devient son manifeste en signe de protestation   de son rêve d'un Eden perdu 
C'est un parcours ici ,  qui laisse de Picasso une image plus humaine du personnage  incomparable et de son génie 
L'exposition se termine le 23 Février 2020