vendredi 18 septembre 2020

L'ESPRIT MODERNE ou ESCALE EN MEDITERRANEE

Surprenante vision colorée qui vient illuminer les tristes jours  de l'été 

L'Hôtel des Arts s'habille  de soleil  oeuvre d'un jeune élève des Beaux arts qui avant restauration a laissé exploser son imagination,  sur la digne et respectable façade de l'ancien Conseil Général , vénérable bâtiment public du 19 ème siècle   Déjà en 1999  l'enfumage et la peinture soleil de Claudio Parmiggiani avait fait couler beaucoup d'encre 

Les Amis du Musée organisent une visite accompagnée comme toujours de belle qualité agréablement présentée ,en très petit groupe de10


 
21 ans après souvenez-vous


Exposition 

Arles  , un jour François Halard y dépose ses valises  séduit par les antiques et le passé des rives de la Mare Nostrum  ,ses photos en regards sont d'une extrême modernité  de Picasso aux vases étrusques  s'ajoutent quelques fragments de statues retrouvés dans les remparts de Toulon

Agréable mise en scène

 

Cette modernité un millénaire plus tard se retrouve dans la Villa de l'architecte irlandaise Ellen Gray  entre 1926 -1927 à Roquebrune  -Cap Martin  François Halard  réalise des images peu conventionnelles  par divers points de vue pour un autre regard où se greffent d'autres interprétations , mais il faut savoir entrer dans ses codes Je reste à mon impression première par le choix des images  


 
Le plus intéressant (c'est un avis personnel  )il me semble, est le détail agrandi, isolé qui devient une composition différente selon sa propre  perception,surprenant des commentaires autour de moi sur des interprétations  surprenantes  Là est justement  cette faculté  d'observation 

Tel un travail de peintre

Détails dans la salle de bains de la Villa , jeu de la lumière et des formes 


 


 
Présentation originale de l' épreuve  jusqu'au format voulu , en délicatesse d'un beau travail 

J'admire 




D'une architecture à la reconstruction de Toulon après les ruines de la guerre et l'audace des réalisation L'artiste a su faire ressortir cette modernité qui nous est devenue familière




  Il faut pouvoir flâner tranquillement pour apprécier les nombreuses images de Toulon 

Je vous laisse juge et soyez indulgent lecteur de passage sur mes impressions qui ne seront pas les vôtres  


FIN  en majesté par ce totem d'espérance 
 

 


dimanche 30 août 2020

DANS LE CHAOS DE JOURS

La musique des mots de Victor Hugo rejoint la modernité de Chu Teh -Chen (1920-2014) et la pensée universelle... dans l'espoir 

"Cette création est toujours au travail L'astre refait son or et l'aube son émail

La nuit détruit le jour et l'onde détruit la digue ,sans repos, sans fatigue Incessamment, sans fin

Les flux et les reflux , les germes , les clartés , les croisements d'éclairs, dans les immensités

Les effluves , les feux , les métaux , les mercures Les déluges profonds, ablutions obscures 

Font des enfantements dans la destruction La matière est pensée et l'idée action

On naît, on se féconde , on vit , on meurt, sans trêve Et parfois j 'aperçoit, même au delà du rêve

Dans les fonds où mes yeux n'étaient jamais venus Des levés effrayants de mondes inconnus"

  Victor Hugo  La fin de Satan 1854  

(sur une ancienne édition Nelson oeuvres complètes de Victor Hugo )


 

vendredi 28 août 2020

AOÛT EN IMAGES

 


 Des ciels en mer et des rivages en nuages 

Les peupliers chantent le vent follet

Au fil des jours 


 

L'arbre malade est soigné , le Chat s' enivre de papillons 

Et les parisiennes aux longues jambes de libellules 

se reposent avec Kiraz 

La vie va ...

 Mai- Juin- Juillet s'en sont allés

Un piquant Septembre me ravigote




samedi 18 avril 2020

MARIE-THERESE ...17 AVRIL 2020

S'en sont allées fleurs d'antan
envolés parfum du temps
Silène à l'habit ancien. Rose thé fanant. Iris d'un autre jardin 
Belle de nuit embaumant 
Etranges pieds d'alouette. Pivoines rouges-froissée .Jacinthes gaies comme fête
Gueules de loup satinée
Oeillets à l'odeur  sauvage, d'ailleurs ,d'enfance, d'opium .Volubilis au grand âge
Vieil ivoire des arums
Pois de senteur mousseline . Chèvrefeuille évanescent. Amaryllis cornaline
Crêtes de coq et de sang
S'en sont alléesfleurs du temps 
envolés parfums d'antan
Colette Muyard  Défloraisons 
Mélancolère 2010

lundi 2 mars 2020

EKIDEN

Dans la foulée des estampes de la période EDO  sur la route de Tokaido au Japon
Que ce soit Hier ou Aujourd'hui  les messagers courent par relais de 6 
EKIDEN  signifie EKI( étape)  ,  DEN ( transmettre)
Hier à Toulon 600  coureurs par équipe  ont avalé 42.195 Km  ,
 une manifestation appréciée depuis 22 ans chaque année
Au japon la coutume persiste perpétuée au début par les étudiants  c'est  en 1992 que cette pratique est introduite en Europe c'est  de l'athlétisme mais pas  présente aux jeux Olympiques
On remarque sur les estampes des petits personnages chargés qui cheminent de gare en gare entre Tokyo et Edo  l'ancienne capitale ce qui laisse voir des paysages ,des rencontres parfois insolites , des scènes de la vie des régions traversées des boutiques et des cabanes de boissons et nourritures diverses pour les voyageurs 
 De Hokusai à Hiroshigé nous découvrons  une  activité  fourmillante en toute saison de la pluie , la neige  ou grande chaleur 
Il est plaisant de relier  à quelques jours de distance les deux  évènements qui se rejoignent
Ceci expliquant cela 


"Tout au long de la route
Pleine floraison des cerisiers 
les bonzes deviennent des fétards
...pluie de Juin 
semblables aux fluorescences de la mer 
les lanternes des gardiens "
Basho


vendredi 28 février 2020

FEVRIER 2020 RECAPITULATIF

FEVRIER   ce mois étonnant se termine en émoi 
  mais aussi en  riches découvertes  de  facettes colorées chez
 VASARELY
Pour un autre voyage de rêves  en chevauchant les nuages avec 
HOKUSAI- HIROSHIGE- UTAMARO 
Retour aussi  dans la salle des Orientalistes du Musée de Toulon M A T avant la fermeture pour une nouvelle mise en beauté 
Et  des images  au gré des jours sur FB 
afin de fixer un souvenir particulier avec humour comme il se doit ,en attentant
 MARS
 qui claque déjà en giboulées et petit vent glacé pour réveiller les torpeurs de cet hiver trop doux


vendredi 14 février 2020

HOKUSAI- UTAMARO - HIROSHIGE

Ils ont chevauché les nuages , plongé avec les carpes , regardé la lune ronde entre les pins 
Les peintres lettrés de la période EDO   arrivent jusqu'à nous 
 dans la pénombre des salles de l'Hôtel de Caumont 
Dès  1603, le Japon est pacifié  Edo la capitale connait une effervescence intellectuelle et artistique sans précédent 
"Vivre l'instant présent "
 c'est alors une ambiance de fête , de découverte , de créativité dans une société raffinée   pendant deux siècles et demi (1863)
C'est à travers les estampes UKIYO-E  qui signifie plaisirs éphémères ou peinture "du monde flottant
que la beauté de la nature est mise en valeur



 "Parce que c'est beau"  dit
  Georges Leskowicz   
qui poursuit les collections de son père et nous offre  plus de 150 oeuvres et dessins d'une qualité exceptionnelle de conservation ayant échappé à la lumière et l'humidité , car les estampes éditées parfois en milliers d'exemplaires sont fragiles
  Gravées sur du bois de cerisier , technique déjà ancienne , colorées de pigments naturels , alternant la transparence, le relief , le pliage ou gaufrage du papier très fin , ces feuilles deviennent un art à part entière lors de  ces années fastes
Comme une chronique quotidienne , les spectacles , le portrait des acteurs , les rues animées , les quartiers des courtisanes aux maisons violettes , des scènes intimistes  en séries peu onéreuses  telles des affiches , circulent dans tout l'archipel,vite enlevées  froissées  et même servent de papier d'emballage parfois (10 000 mille feuilles  à partir d'un même bois ) Mais ,
Les SURIMONO 
 plus précieuses  ,luxueusement  imprimées comme des bijoux ne sont pas commercialisées servent de cartes pour les grandes évènements et sont très  recherchées  ( peu de tirages)des riches  esthètes
Le monde flottant d'illusion mélancolique et sensuel se retrouvent chez 
HOKUSAI   1760-1849 
"La vague" vite retirée de l'exposition  car trop fragile , les paysages délicats et le jeu des coquillages qui fait entrer le poème classique dans des scènes insolites 
Grand producteur d'idées  sur tous les sujets
UTAMARO 1753-1806
Idéalise les femmes charmantes dans leur intimité , musiciennes , danseuses , elles maitrisent l'art de la conversation  Chantre de la beauté féminine  ( on compte jusqu'à 9000 estampes différentes )
HIROSHIGE  1797-1858
Les paysages sont doux calmes enchanteurs   très prisés de toutes les couches de la population
les éditeurs multiplient les tirages de cette discipline qui trahissent plus encore la sensibilité   de la représentation de la nature  et des saisons , de l'air vibrant dans les feuilles du vent , des pluies et  orages  et des  reflets sur l'eau ,  un peu comme nos impressionnistes
Chaque artiste se perfectionne selon ses désirs


Dans un autre style 
L'audace des portraits en gros plans devient une mode  et les expressions  choquent parfois le public  , on se rapproche de la caricature avec un certain humour

Simple survol de cette riche exposition  , sans entrer dans les détails plus précisément  et se quitter avec des recueils  afin d'y puiser encore des ravissements
Notes prises  par çi par là

lundi 10 février 2020

VASARELY ( RE DECOUVERTE)

Plaisir d'un nouveau parcours dans l'univers particulier du Maître de l'OP-ART
Victor Vasarely
depuis ses débuts de graphiste jusqu'à la réalisation et de l'intégration de ses projets dans l'architecture et le milieu urbain 
250 oeuvres  dont 44 monumentales 16 modules hexagonaux
  dans ce bâtiment original (Lumino-Cinétique)classé au titre des monuments Historiques
 depuis le 23 Novembre 2013
Restauré dans son intégralité (2013 -2018)
Il avait été inauguré en 1976 comme le coeur du projet de Vasarely
Suivons  "envoutés"  le fil conducteur de l'art optique  
(Notes glanées et expurgées  sur divers documents)
Victor Vasarely  1906-2018  (Hongrois de Pecs )
Jeux des formes des couleurs et des contrastes des transparences  des inversions et des matières 
Des panneaux se décollent encore 
Et puis il y a ceux qui voient ...et ceux qui ne voient pas  
Un plasticien de l'Ecole nous entraine vers  des sommets étonnants  comme  les cordes d'un instrument selon le Maître

Fixer le centre ...et Vertiges assurés
De haut en bas la tête tourne

 C'est Fou  Fou Fou

Et ainsi pendant 2h  il est temps de s'arrêter vous avez compris la magie de l'Art Cinétique  
 C'est Fascinant 
Coucou les Amis  il faut partir
Suite vers tout autre chose ...et les douceurs des paysages Japonais