dimanche 3 juillet 2022

LE REVE DE L'EAU

 Quand les sculptures colorées de Jean-Michel Othoniel  dialoguent et murmurent avec les personnages de Ferdinand Cheval dans son Palais Idéal   Une aventure aussi audacieuse que les légendes mythiques du Facteur Je me devais de découvrir cela  et reprenant le chemin d' Hauterives si souvent parcouru pour comprendre ce nouveau Rêve D'eau que le Facteur Cheval désirait en son temps faire jaillir des fontaines fantastiques,mais il échoua car les moyens techniques n'étaient pas à sa portée





Les grottes , conques  ,vasques sont présentes et paraissent attendre  justement   cet écoulement  incessant et la couleur s'irise  au soleil   La façade en débouchant sur le jardin est sculptée d'animaux irréels aux phrases énigmatiques  telle une nymphée les bulles de verre rappellent les serpents   ou oeufs de pélican  cornes de cerf ( selon Ferdinand Cheval 

 

Sur la façade Est  Source de vie   on trouve le Génie du soleil    une fontaine au repos sans fin   entre un temple Indou et  Egyptien...l'ensemble est ondoyant toujours en mouvement ce qui rend le rêve du Facteur à la vie .L'eau coule et jaillit dans son architecture  de verre de Murano miroité bleu indien Effets spectaculaire  le soir quand s' illumine  une scène  dressée pour recevoir des animations 
A l'Ouest toutes les religions se côtoient ,les pots de fleurs sur les terrasses sont devenues des oriflammes  fièrement dressées dans ciel bleu   comme pour rivaliser avec les transparences de Jean-Michel Othoniel

  Entre ombres et lumières l'idée du rêve s'exprime dans la galerie par des vitraux projetant une  clarté  colorée  Je suis juste passée car trop de monde  serré et  bousculant 


L'esthétique envoûtante de ce jeune créateur (1966)   telle une géométrie émotionnelle se traduit ici comme une signature de son savoir faire  et va de l'intime au monumental Le verre soufflé, les matières réfléchissantes font écho à la nature équivoque de son art Il réconcilie les contraires  en habitant les espaces il donne à son oeuvre une dimension architecturale  presque mystique

Mais les nombreux visiteurs découvrant pour la première fois le Palais  Idéal   sont plus étonnés du foisonnement de l'architecture du Facteur Cheval  que par les fontaines d'Othoniel  
Un grand dommage 
Notes prisent par ci par là livres et fascicule et ressenti



 

 

jeudi 19 mai 2022

ENCRES REVEES ...SONGES DE PAPIER

Ce soir là ...flottait dans la douceur  de Mai, sur les jardins de la villa Jules Verne -Musée d'Arts Asiatiques..un léger parfum de fleurs impalpables


 

HYUN JEUNG  nous invite à contempler les estampes  réalisées sur du bois de récupération  que façonne son stylet acéré , (ou gouge selon le travail) sans dessin préparatoire ,la spontanéité en  est d'autant plus émouvante, à l'inverse des textes sacrés coréens sculptés sur du bois précieux trempé pendant des années dans l'eau des rivières   

L'artiste Coréenne travaille  en France depuis 1990 dans la continuité de la tradition coréenne depuis le XI siècle

Les encres à l'eau ou à l'huile animent les lignes sculptées et les passages successifs  font vibrer le papier spécial Coréen ( fibres du mûrier)

Ceci est un résumé  par le regard profane du spectateur !  un très bel album  édité pour cette exposition en donne un plus large éventail 


 


Le grand salon de la villa dont les portes -fenêtres s'ouvrent sur le jardin qui domine le petit port St Louis au Mourillon    , illuminé de soleil  ,des séries de fleurs  stylisées s'épanouissent  en changeant de couleurs  grâce aux passages de teintes choisies  , il semble même qu'elles frémissent 


 

 

 Juste à côté ,le petit salon  dans la pénombre,  volontairement plus intime Le contraste est  saisissant, il s'en dégage une sorte d'énergie ...une série de texte sacrés  " encre bleue" que l'oeil perçoit rose  et l'optique de l'appareil photo  .. bleu . Lumière qui se joue des sens par les  couches multiples de peinture 


 

plus loin une nuée de fleurs- feuilles légères papillonnantes sont comme une respiration  ( cette oeuvre restera au musée ) 

Montagnes célestes rêves et nuages tel un voyage dans l'imaginaire  Si vous le voulez bien 



 

Un atelier sous les ombrages de la terrasse concrétise la douceur de ces envolées L'artiste est là , don précieux du savoir faire 


 

 

Cet aperçu est très personnel  par le ressenti et choix des notes choisies , captées  par ci par là et les mots de  Frédéric Pédron   conservateur du Musée 

 L'étage supérieur  sera pour une autre visite  Le ciel se voile de mystère  l'atelier a disparu les papiers envolés avec son enchanteresse de noir vêtue 


A SUIVRE ....



 

 


mardi 3 mai 2022

LA PART DU DESSIN

L'Hôtel des Arts de Toulon à l'initiative de la Villa Noailles à Hyères  nous offre 

 les dessins du plasticien Pierre Charpin  150 esquisses et croquis , afin de suivre un cheminement de la main vers la pensée créatrice , par la répétition infinie du même geste  Une invitation discrète et savante entre les lignes et les formes 


 


Quand le regard absorbe  les images  où que nous soyons

 





Une grande page dans "Le Monde" le 16 AVRIL  2022


 


mardi 29 mars 2022

VOYAGE EN DEMOCRATIE

 Un après midi au Musée  

Villa Tamaris   La Seyne -sur Mer   Palais construit par Michel Pacha sur les hauteurs de la colline de Tamaris dominant la baie du Lazaret  Laissée inachevée au décès de son épouse  en 1893 ...devient centre d'art contemporain ( 2003) sur 1000m2  et 3 étages

Les grands formats sont à l'aise et la luminosité remarquable 
 Nous partons aujourd'hui pour un voyage sur la virulence et la subversion contemporaine  qui soulèvent des questions pertinentes et ..impertinentes
Présentation des artistes  Gérard RANCINAN  photographe
  Caroline GAUDRIAULT  créatrice de textes 
Rez de chaussées le ton est donné 

 

Quête d'identité , la bureaucratie les dogmatismes d'une société qui se  voudrait morale et irréprochable 
Cela se traduit par un processus de pensée dans l'acte artistique  qui apporte sa part de responsabilité et nous rendent témoins des métamorphoses de notre univers et la subversion des pouvoirs

 


Jusqu'au paroxysme  des illusions 
Images choc qu'il est intéressant de détailler  RANCINAN   compose ses tableaux d'une manière expressionniste  par la dramaturgie de notre époque 
Grimpons  au  1er étage 

 

Les dérives du pouvoirs   Une fresque unique  de 15 m  de long 

 la puissance des images  sert de commentaires parfois savoureux 
mais....plus loin  une  grande pièce couverte de textes en parchemins suspendus et immersions sonores telle  une salle de conversations
 

 Atteindre enfin le 3ème  étage   encore étourdis   Mais...ce n'est pas terminé 
Voici le royaume   ou" l'empire du Bien "  Hum
 
Voilà  !Voilà! l'Apothéose est proche  Tous les personnages s'animent en une folle sarabande
  

Sorte de FIN..   Fin du monde 
 ou tout simplement Fin de la visite  un cordial s'impose   et un grand salut devant cet immense travail du   VOYAGE  EN DEMOCRATIE 
 
Notes prises de ci de là par ressenti personnel de même que les gros plans  mis en évidence  ...il y en a tant et tant  d'absurdités en fortes démesures 
Les planches photos réalisées séparément se font souvent doublons dans les textes  Désolée

 

lundi 7 mars 2022

M.A.TOULON AU COEUR DES COLLECTIONS

 


Un joli titre d'exposition au coeur des souvenirs en retrouvant les tableaux présentés en majesté sur tapis rouge , par Thèmes du XVII  au XIX  siècle. Tout d'abord en arrivant cette oeuvre de


  Cyprien Godebsky  souvent déplacée  d'une  puissance  symbolique  qui me surprend toujours

 "La Force brutale étouffant le Génie "1888

à la fois un idéal et la réalité Il symbolise l'Homme refreiné dans ses capacités créatrices par son existence matérielle

Et les vers  du poète Haraucourt

Si l'aile de ton âme est puissante ,ouvre là 

Lance vers l'déal , l'essor  de ton génie

Plus haut La brute est là qui te guette elle est là 

Celle qui ne veut pas qu'on rêve et qui l'envie
 

Dès la première salle un public attentif écoute 


 

L'étude de Hubert Robert  ( non terminée  partie supérieure )qui a servi d'affiche est une oeuvre en soi    Esthétisme du sublime avec   de grandes envolées d'intérieurs monumentaux  en profondes perspectives 


Puis vient , la peinture religieuse  Les personnages divins sont humanisés et semblent  proches de nous  tout en gardant un aspect dynamique et baroque qui expriment des sentiments intenses 
 
Tels ces angelots de VAN LOO  1763    jouant à se faire peur  avec un masque de satyre  (série Automne)  remarquer  les  visages étranges d'adultes
Faisant un lien avec la mythologie 
 
Grande source d'iconographies  avec des scènes bucoliques bacchiques  et antiques où s'expriment les sentiments héroïques de PAULIN GUERIN  1822 Les amours de de Pâris et d'Hélène   Cupidon poussant délicatement Hélène déjà conquise  





 
ou encore Bacchus et Ariane quittant l'île de Naxos  de MICHEL SERRE  1704  Personnages foisonnants Ariane lumineuse au centre du paysage qui représente la vie joyeuse avec les satyres   du baroque tardif



 
 Plus loin   les  Natures mortes ...  longtemps  "sujet mineur" furent  introduites en France par les peintres flamands

   MEIFFREN  CONTE  1630   par ces vases ciselés et riches étoffes 
 démontre son talent de Maître dessinateur du Roy , il travaille pour la manufacture des Gobelins et la décoration des navires du Roy à Marseille 
 
ou tout simplement les scènes du quotidien  de THEODULE RIGOT 
 
 Qui nous entraînent vers le PORTAIT   
 Grand sujet  du plus simple au plus élaboré depuis la Renaissance  et bien avant d'ailleurs ( me souviens des portraits du Fayoun  ) 
C'est  à  l'initiative de INGRES  au XVIII_ème siècle que les portraits   deviennent  un fait de société  dans la bourgeoisie  pour éblouir par sa richesse 
Un grand  talent pour rendre la légèreté de la dentelle le chatoiement des tissus et l'éclat des bijoux
La photographie en 1889  fera évoluer la peinture par d'autres moyens d'expression 
Madame Pons Peyruc 1847 par  A  BONNEGRACE détails charmants du bonnet  et du camée sur la dentelle noire 
Madame Guerin par son mari FELIX GUERIN 
 
Le BUVEUR   atelier de Gerrit von Honthort 1620 
  influence du Caravage d'une part  et la douce lumière de la bougie analogue à celle de Georges de la Tour,  ainsi que l'humour, et le réalisme  font le succès  de cet atelier
 

Le Chevalier à la Rose de Laurent FAUCHIER   1670   célèbre personnage en Provence"Maître Peintre du Roi"à l'arsenal de Toulon  le personnage est représenté dans ses fonctions de peintre et le regard vers le jeune Fauchier est très aigü  d'un grand réalisme  comme un échange entre le peintre déjà âgé vers son jeune  portraitiste


D'autres encore , ce petit reportage ne peut bien sûr donner toute l'ampleur et le choix de la quarantaine de tableaux exposés
 Pour terminer ce parcours  très justement 
La photographie naissante  fera évoluer les supports de l'image telle  cette AURORE 1929  de Eugène Carriere  oeuvre  préparatoire vers une lihographie pour l'affiche du journal L'Aurore 
la silhouette comme une allégorie en contraste de brun   
 

Merci à Julie notre brillante conférencière  qui nous présente la page imprimée


A bientôt