mercredi 18 avril 2018

UNE VIE DE CRAVATES...

Les rangements de printemps font descendre des étagères de drôles de boîtes à souvenirs 
Précieusement gardées dans du papier de soie 
Les cravates 
  s'alignent en fantaisies  originales selon le goût du temps  sans extravagance surtout   souvenirs de voyages aussi du Japon à la Chine  quelques unes endommagées tout de suite après le premier teinturier   piège à touristes mais aux coloris si chatoyants
La palette se fait plus sobre avec le temps qui passe  sans oublier les cravates très sérieuses d'officiel fédéral National Internationnal 
Voilà Voilà
Elles ont retrouvé la boite au papier de soie et leurs aventures  aussi   
un peu froissées.....  d'être ainsi dérangées
 

vendredi 13 avril 2018

JE ME SUIS EGAREE

Je me suis égarée , je trace des mots ...je vois bien qu'ils ne sont pas pareils aux vrais mots des livres
 Ils sont comme déformés, comme un peu infirmes , en voici un , tout vacillant, mal assuré,je dois le placer , ici peut -être là  ...mais je me demande ..j'ai dû me tromper , il n'a pas l'air de bien s'accorder avec les autres ...
Nathalie Sarraute   (Enfance )
Je me suis égarée  les yeux perdus au ciel de la pyramide du Louvre 
C'était  hier , c'était il y a peu  ou alors plus encore  Je ne sais plus
 Le souvenir brûle encore et il pleut 

mercredi 11 avril 2018

VOUS QUI PASSEZ ICI ...

Faites passer ....vous qui passez ici, par cette voie , mais quoi ? quelle consigne?
De quoi suis- je entrain  d'essayer  de parler?
D'un dimanche d'avril , dans une vallée perdue, de quelques fermes éparses au milieu d'antiques vergers , de cerisiers , de pommiers , de poiriers en pleine floraison , de prairies protégées par des haies  d'aubépines , sous un ciel gris , par un temps encore froid ,d'autant plus qu'on rejoint le pied d'une montagne assez haute  montagne ...
Philippe Jaccotet
 

 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Je ne veux plus me poser 
voler à la vitesse du temps 
 
croire ainsi  un instant 
mon attente immobile 
  Philippe Jaccottet
(Cahier de verdure  1990)

 

mercredi 4 avril 2018

CONTE CRUEL

Tout commence en douceur charmante  ...entre deux tasses de thé, quelques adorables vieilles dames dignes et bien pensantes  se dévoilent 
re re lecture depuis 1973
  au gré des vacances et des re découvertes sur les étagères de la maison des champs
Lisons
"La terrasse est étroite et longue .On arrose le soir , pour faire tomber la poussière et donner un peu de fraîcheur .Le sol poreux fait d'octogones exactement imbriqués absorbe l'eau très vite , prend des teintes suaves :mauve , carmin, ou jaune écru ;quand on y marche on croirait dans  le crépuscule une jonchée de pétales"
LA TERRASSE DES BERNARDINI   
SUZANNE  PROU
le tableau est en place  tout parait si  paisible...
Extrait de presse du jour de Novembre1973

mardi 3 avril 2018

RECAPITULATIF MARS 2018

C'était  MARS 
DANS LES SOUBRESAUTS DU MONDE
avec Adel Abdessemed et sa révolte en mots et images , mais d'autres part 
L'ELEGANCE DES IMAGES 
une vision différente par Edwwards  Steichen  photos puissantes aussi d'un autre temps comme 
UN PARCOURS PLUVIEUX ET CHROMATIQUE  
de découvertes en découvertes  de Mouans  -Sartoux à Nice la Belle 
tout en vibrations colorées de Carlos Cruz Ruiz et pourquoi pas 
TRICOTER DES HYPOTHESES
par un  autre regard  sur les objets du quotidien ...alors passe , défile 

L'ESPRIT  
à grand coup de pinceaux   selon Fabienne Verdier, pour suivre  les 
JEUX D'ENCRE 
et l'intimité de Zao Wou Ki , pour revenir en cette fin de mois sur les réalités d'un
TEMPS  ECARTELE
le jardin sous la pluie en soleil prometteur  
Ce fut un Bon Mois   et ce petit récapitulatif fastidieux en garde un doux parfum 
c'est après que cela se ressent 
Que sera AVRIL ? 
 Chut....