vendredi 22 novembre 2019

LEWIS VERSUS ALICE

Dans une brume de circonstance (Toulon sous la pluie)
suivons, voulez-vous le Lapin Blanc à la suite d'Alice ...non pas au pays des merveilles mais dans le monde de l'enfance et se mettre alors " en état d'enfance un peu sauvage "
 
Macha Makeïeff  précise (Au festival d'Avignon en juillet 2019)
"Lewis Carroll s'étonne devant le monde brutal , absurde , tyrannique des adultes dans une société étriquée , rigide , puritaine  Le surnaturel que propose le poète victorien est extraordinaire C'est une zone psychique  extrêmement agitée , peuplée , sinueuse , celui qu'il a inventé pour SURVIVRE , peuplé de fées d'elfes , de fantôme  de spirites d'ectoplasmes 
C'est pour attraper 
LES TRACES DE L'ÂME ET ARRÊTER LE TEMPS "
Voilà  le merveilleux  , dans un décor de miroirs de peluches de voutes et de recoins colorés  les phantasmes se mettent en place et chaque scène est en chacun un état mental  et souriant aux souvenirs du conte des non -anniversaires ,au temps qui passe  et le retard  permanent de celui qui consulte sans arrêt son gros réveil  , des souris , des danses improbables et surtout du CHAT   du Cheshire au sourire effrayant 
 La joliesse bascule et devient angoissante  et déjantée  le rire est jaune puis vert
 le THE CHEZ LES FOUS  
LE QUADRILLE DES HOMARDS 
des moments d'anthologie 
ou la terrible Reine des Coeurs  et Alice trop grande dans une armoire minuscule pleure  et va se noyer dans ses larmes (on entend l'eau qui monte )
Mise en scène étonnante j'ai adoré 
Désolée pour les esprits chagrins et pourtant , je me méfiais  en souvenir de ma fuite à l'entracte d'Ali Baba  de Makeïeff  ici même il y a 2ans je crois
Entre musique ,danses ,textes et pantomines, décors   de très bons interprètes 
Une bonne soirée 
 
 
 




























Images Internet   ne peux agrandir plus 










final  

Me retrouve au premier rang  bien près mais... la scène étant agrandie  cela n'était pas gênant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire