vendredi 12 mai 2017

CHANTS D'OISEAUX ET GOUTTES D'EAU

Est -ce titre charmeur ou l'auteur ensorceleur ou encore le bandeau en clair obscur  entouré de mystère de
 "L'intérieur avec piano et femme en noir  de Vilhelm  Hammershoi?
  auquel il est difficile de résister ?
Et  plonger  une fois de plus dans l'univers de Pascal Quignard   en grand ravissement
 qui fait "une tresse  de fragments et de souvenirs"
Les mots familiers , le rythme  et se déroule alors la magie du texte   qui devient ici sonore 
Déjà cet hiver
cette chouette- effraie sur la scène du Théâtre -Liberté  dans la pénombre  voletant autour du narrateur était impressionnante on retrouve les mêmes sensations
"Le révérend Siméon Pease Cheney , Homme noir dans le noir à la fois âgé et presque invisible   dans l'ombre et dans le temps ..."
est - ce lui ?


"Il nota jusqu'aux gouttes de l'arrivée d'eau mal fermée dans l'arrosoir sur le pavé de la cour 
Il transcrivit , jusqu'au son particulier que faisait le porte manteau du corridor quand le vent s'engouffrait dans les trench- coats et les pèlerines d'hiver
J'ai été ensorcelé par cet étrange presbytère tout à coup  devenu sonore et je me suis mis a être heureux dans ce jardin obsédé par l'amour que cet homme portait à sa femme disparue"
.....
 
"Il restitue les multiples et petites gouttelettes  de sons  du pétillement  du feu 
le bois qui claque 
et le subit  essor des  flammes qui fusent quand la bûche cesse tout à coup d'être humide , quand elle s'embrase , dans un grand souffle imprévisible au fond de l'âtre comme un dieu qui passe "
Et si les esprits chagrins pensent que  chaque année un petit livre est publié  à partir de notes que l'auteur amassent ..  avec beaucoup de blanc ! pour assez de pages ( FC  un soir de la semaine  Vendredi il me semble ) tout cela  pour la trésorerie de l'éditeur !!! 
Le plaisir reste intact et fait du bien