mercredi 18 janvier 2017

PROMENADE DANS UN JARDIN ANGLAIS

Cela pourrait être le titre d'un roman ...et c'est d'ailleurs une histoire particulière et politique contre la puissance  du Roi  Louis XIV, la France , les jardins de Versailles de Le Nôtre  et   l'organisation géométrique de l'espace signe  du  pouvoir absolu !

Les jardins Anglais rejettent les lignes droites, pour les allées  , comme pour  les pièces d'eau , ménagent les promenades alternant , couverts , clairières, massifs colorés, groupent les arbres en bosquets , tirent le meilleur parti  des vues, perspectives et surprises pour le promeneur qui s'imagine dans la Nature même 
Catherine de Buzon avec son charme et son érudition incomparables  revient sur les jardins antiques  54 ans av JC
   Jardins utilitaires des Romains , jardins de repos  et de conversations entre les statues qui incitent aux propos choisis  et non bavardages ... pour ne rien dire
 Tout l'art des jardins se poursuit au Moyen Age dans des espaces circulaires ( connotation du ciel ) et espaces carrés ( la terre ) Jardins efficaces des monastères  d'herbes aromatiques et pharmaceutiques   ou plantes alimentaires
  Efficacité  et Cohérence  ,quand se mêlent les jardins exotiques aux couleurs et parfums en souvenir des croisades, tel le Jardin des Délices 
JARDINS DU BEAU ET DU BON 
avec les mur de végétaux et de cascades  , banquettes pour les  badinages , jardins mille fleurs que les peintres reprendront comme style L'eau coule et chante vive (comme la vie)
  en alternances aux eaux dormantes des lacs( signe de mort )
Au XVème et XVI ème siècle  La Renaissance place l'Homme au centre de l'Univers 
Alberti  à Florence invente la démesure soit un jardin paysage de déambulation  en conversation  intellectuelle  codée  les écrivain s'emparent  du sujet  Le songe de Poliphile de Francesco Colonna à la recherche de sa Bien-Aimée dans un jardin allégorique 
les peintres  et architectes dont Bramante réalise le jardin du Bevédere à Rome  entre autres 
Charles VIII  et François Ier  émerveillés   s'inspirent et c'est la création avec Le Notre des jardins de Versailles  Vaux le Vicomte (je résume  car tant de détails seraient trop long ici)
Rectitude et géométrie "optique "afin que les cadrages visuels soit en place d'un point de vue  à plat , perspectives corrigées il n'y a pas de points de fuite
C'est le POUVOIR DE L'HOMME SUR LA NATURE 
Le jardin prolonge la demeure  les plantes sont en pots car le roi ne doit pas voir les fleurs qui se fanent, elles sont immédiatement remplacées !
Mais au XVIIème siècle l'Angleterre  ( en délicatesse avec la France) désire s'imposer et recherche un un goût nouveau que 
LES JARDINS JAPONNAIS 
inspirent et leur aversion des formes régulières est au comble de leurs espérances ( écrits et cartes rapportés par les Jésuites )L'Angleterre s'enchante de ses courbes des allées de se qui se cache et se dévoile de la savante apparence de désordre  des pièces d'eau et de petits ponts des temples  et des pelouses dans des jardins de plus en plus grands mais coupés structurés en collines et collinettes, haies et arbres taillées selon leur nature 
De grands et ingénieux architectes dès 1770  Richard Boyle  ou  "Capability" Brown au XVIIIème qui  invente le " ha ha" une sorte de restanque dans une immense pelouse  qui laisse paître les moutons sans crainte ,une césure remarquable de 2 m de haut invisible de loin à l'infini depuis le château  , puis Praxton en 1865  ou Crossley industriel qui  offre des terres sur ses usines pour, créer   des parcs de verdures et de fleurs  l'inventeur des jardins publics   au centre des cités etc  l'invention de la tondeuse à gazon  en découle sans oublier les jardins des Cottages ravissants qui par massifs  soit tout blanc ou plus loin rouge  ou oranger  jardin qui parait tout fou mais très étudié , de plantes simples et sauvages disposées structurées en terrasses rocailles ou bordures  
Voilà notre promenade de 2 h dans ce jardin Anglais  et son origine, tous  enivrés de merveilles par notre conférencière
 CATHERINE DE BUZON 
qui au coeur de la soirée glaciale nous a fait croire au Printemps  prochain  en reflet dans une pièce d'eau  MIROIR DE CRISTAL  selon Victor Hugo


Notes prises pendant la conférence , que l'on me pardonne si des erreurs se glissent dans le développement du plan et du propos de Catherine de Buzon 
il n'y a pas de notice 
Photos choisies sur internet avec beaucoup de restrictions car les différents jardins sont tellement beaux  
Merci d'avoir suivi jusqu'au bout la promenade