mercredi 19 octobre 2016

L'ENFANT OBSCUR

L'enfant dans l'Art  ... Puériles visions de l'enfance  
Sur ce thème , Yves Stalloni avec sa fougue et son érudition que nous apprécions toujours , nous ouvre un univers familier et pourtant plein de surprise de l'antiquité à nos jours 
 C'est par cette petite fille en bleu de Modigliani  que je débute cette esquisse du discours du conférencier  , image d'ailleurs par laquelle il termine  .. 
Juste une trace  pour mémoire 
 L'enfant et le mystère  des énigmes lumineuses 
L'enfant complice  ou révolté du regard de l'adulte . Le questionnement qui surgit devant certaines images d'un code transgressé
 Cette morale  de l'innocence et le regard nostalgique éloigné du mensonge 
L'enfant c'est le vestibule de la vie  
Tout commence par les fresques antiques  quand l'enfant n'est pas considéré comme personne jusqu'à 4 ans ... c'est un être sans langage
il est là mais jamais seul faisant partie de la famille ou d'un groupe 

Ce n'est qu'à partir de la Renaissance  que l'enfant se personnalise


 Enfant- Jésus  Angelots   ou Putti 
 L'enfant idéal qui affirme dans sa nudité  sa masculinité!!!
Puis les enfants deviennent le maillon de la descendance comme  enjeu politique  
 c'est l'Enfant Roi dans tous les sens du terme 
L'infante d'Espagne  et Louis XIV

Au XVIII   XIX ème siècle
 les peintres  accordent  une grande place à la représentation des enfants  le romantisme  des images,  la nature  les jeux et les jardins ,  la fratrie 
Renoir les enfants Caillebotte  
Et ce geste mystérieux de Reynolds ...
ou les déguisements  de Picasso et  son fils Paul en  arlequin 
Les gavroches  et enfants mendiants   ,enfants des rues  ,enfants perdus ,enfants guerriers

Murillo  Delacroix  Picasso 
Innombrables sujets   qui, une fois rassemblés deviennent si évident dans l'Histoire
Ceci,  n'est un soupir devant tant d'oeuvres remarquables 
Notes prises dans le noir de certaines phrases de Stalloni   qui m'ont touchée hier soir 
Salle archi comble bien sûr  dans cette peu accueillante salle 
 en attendant la salle Mozart fin 2017  retrouvée .. 
mais nos conférenciers toujours  fidèles 
Affiche  et rappel de l'exposition à Paris également 
Yves Stalloni  au pupitre 


et Paris Marmottan