mardi 3 janvier 2012

LA STELE DE L'HOMME ( 2)


suite.......Les rivières formaient des océans d'où émergent les continents
Le poète peupla les eaux de poissons
dont les écailles
avaient capté la lumière du soleil
Pour faire palpiter le ciel
il créa toutes sortes d'oiseaux
Et le Poète pensa à l'Homme
il tourna dix mille fois son pinceau
et traça sur l'horizon le chiffre UN
et lentement le redressa
ainsi se fit la création
il brisa son pinceau et regagna le séjour d'immoralité
qui,comme chacun le sait
se trouve au sommet des montagnes inaccessibles

Quelques extraits de ce petit bijou illustré des encres de Chen Dehong
Le maître des signes de Pierre Aroneanu
AA