dimanche 13 mai 2018

ENTRE LOUP ET CHIEN

   
 
Aux pages noires des nuits blanches 
s'impriment des mots de lumière
qui titubent , encore inconscients
à la recherche du poème 
Le bonheur repasse à la chaux 
les murs usés de la mémoire
colmatant des jours fissurés 
sous la clarté nue d'un pardon  
Aux ailes brisées d'un exil
nait une nouvelle rémige
De jeunes envols se déploient
en partance vers les ailleurs 
La pierre sombre des douleurs
se veine d'un ciel argenté
mêlant des filons bleu cobalt
à l'obsidienne de l'angoisse 
Colette Muyard  
Le grain et l'ivraie ( 2004)
 
 
Image FB 

5 commentaires:

  1. Réponses
    1. La nuit les images sont encore plus fortes

      Supprimer
  2. un poème très évocateur et superbe de Colette Muyard, merci à vous Arlette de l'avoir mis en exergue entre ces deux images.

    au crépuscule des jours
    lorsque les mots se lovent
    introspection de l'âme
    dans l'estompe du soir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand vers le soir les souvenirs s'accrochent trop , il est bon de ne pas trop s'y attarder
      Le jeu d'écriture de Colette Muyard est toujours magnifique Je garde précieusement ces petits livres près de moi
      Par un mauvaise manipulation les espaces entre les strophes ont disparu je n'ai pas le courage de reprendre ce soir

      Supprimer
    2. Merci Monique vous avez le don aussi de si bien écrire

      Supprimer