jeudi 25 août 2016

LES APRES -MIDI AVEC CHOPIN

Troisième rencontre sur les neuf journées avec  la virtuosité et l'enchantement , le lyrisme de Frédéric Chopin 
sous les doigts d'Abdel Rahman El Bacha
 à La Côte St André dans le cadre du Festival Berlioz  ( Intégrale pour piano solo ) 



Sous une chaleur " caniculaire"( dit la météo 36°)  il est vrai en attente devant l'église  sous bonne garde d'uniformes bleus vigilants et sympathiques  Déjà le plaisir de trouver la fraîcheur des voûtes séculaires 
Surtout pas de photos si gentiment conseillé , dommage si près du virtuose je garde en mémoire seulement  ses mains et son attitude calme et puissante 
Et sobrement et de plus en plus  fascinée par le jeu du pianiste  ," registre de l'intime par les formes brèves "Mazurkas,  Etudes ,La fameuse  Ballade op 23 
 Des thèmes qui font vibrer l'âme  , les souvenirs s'embrouillent et les larmes sont au bord du coeur Une heure trois quart sans interruption sans partition et la demande express de ne pas applaudir entre les pièces
 Un exploit de tension et de vertige épuisant aussi pour le public anéanti
Merveille  

Il était là ...il est déjà parti, mais les notes résonnent encore