dimanche 30 août 2020

DANS LE CHAOS DE JOURS

La musique des mots de Victor Hugo rejoint la modernité de Chu Teh -Chen (1920-2014) et la pensée universelle... dans l'espoir 

"Cette création est toujours au travail L'astre refait son or et l'aube son émail

La nuit détruit le jour et l'onde détruit la digue ,sans repos, sans fatigue Incessamment, sans fin

Les flux et les reflux , les germes , les clartés , les croisements d'éclairs, dans les immensités

Les effluves , les feux , les métaux , les mercures Les déluges profonds, ablutions obscures 

Font des enfantements dans la destruction La matière est pensée et l'idée action

On naît, on se féconde , on vit , on meurt, sans trêve Et parfois j 'aperçoit, même au delà du rêve

Dans les fonds où mes yeux n'étaient jamais venus Des levés effrayants de mondes inconnus"

  Victor Hugo  La fin de Satan 1854  

(sur une ancienne édition Nelson oeuvres complètes de Victor Hugo )


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire