jeudi 15 décembre 2011

L'Attente dans le geste ( 2)



En poursuivant la réflexion sur cet état d'attente psychologique
et de l'attente
dans le geste
j'ai toujours été fascinée par la Renaissance et le quatrocento en particulier
Piero Della Francesca entre autres
du mystère des personnages figés dans l'action tel "La flagellation
(petit panneau sur bois)
L'attitude et l'impassibilité des visages , lenteur solennelle de leurs gestes , le temps semble suspendu
Roger Grenier le dit mieux que moi "Par leur froideur même montrent qu'ils vivent dans l'éternel présent de l'homme sans passé , ni avenir
ILS SONT UN POINT C'EST TOUT "
En son temps à la manière de Cézanne ce portrait de Madame Cézanne impassible vaguement orientale( rien à voir avec l'original) détachée de tout
en ATTENTE
me semblait le comble du Rien
de la non -existence ( ce qui au fond était vrai !!)en le retrouvant le rapprochement devient évident
à suivre ...