samedi 12 novembre 2016

DANS LA SOLITUDE ...

Dans la solitude des champs de coton ...
Dans une pénombre martelée par un gong profond   il est déjà difficile de repérer sa place et cette passerelle qui traverse la salle est impressionnante  surtout quand on aperçoit  Berling ,  là sans bouger dans le brouhaha 


Tout est en place  les mots les phrases se détachent claires,  dures, nettes  sans concession le " dealer" c'est ainsi qu'il est nommé,   inquiétant massif, menaçant d'autant plus qu'une voix féminine se précise dans notre désorientation et donne  une intensité plus grande encore par cette ambigüité
Tout est là dans  cette rencontre  que
Bernard -Marie Koltès écrivit  en 1985   et ici, à Toulon, Charles Berling sur ses terres met en scène cette incommunicabilité, cette offrande ,  ce refus de l'autre
 Tragédie en Trois points forts
 La main du dealer sur le bras de l'autre qui hurle comme brûlé, 
  l'offrande de la veste  piétinée  , refusée 
 et le crachat  en une explosion de lumière de bruits insoutenables 
 celui qui offre  ,qui suscite le désir de mieux comprendre  que l'autre refuse, ne sachant même pas ce qu'il désire mais reste là ,    arrogant dans son minable costume déchiré mais dont il garde la cravate !
" nous ne somme pas nés de la même mère "
Cette phrase  trois fois répétée 
Bref une création originale du Théâtre Liberté  , une fois encore nous enchante   par la force du texte bien sûr , et par le jeu des acteurs remarquables 
Photos en bis à la fin 
 (notes en  Impressions personnelles , car plusieurs pistes de réflexions sont envisagées bien sûr)

6 commentaires:

  1. Un très beau texte. Il faudrait que je m'y replonge. Pour voir autrement que majoritairement la singularité de chacun.

    RépondreSupprimer
  2. en espérant que comme parfois il feront un petit voyage au Chêne noir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lieu choisi pour public averti en esperant

      Supprimer