mercredi 12 mars 2014

LE TEMPS SUSPENDU

Ils sont là , impassibles Ils nous regardent
 comme enfermés dans de grands tableaux aux teintes neutres et froides
Tant de présence par la multiplication qui, au lieu d'envahir l'espace en fait une absence 
Absence de vie  Arrêt sur image , 
Le Temps Suspendu 

Djamel Tatah  ne raconte rien  , raconte tout  pas de message , son interprétation n'est pas la nôtre
Mystère déroutant
Selon la Conférencière -Guide de cette visite, l'artiste croise et observe dans la rue les gens , les scènes de la vie qui va , chez lui, il recompose avec des amis les personnages en situation , les photographie et son travail commence alors .Ceci expliquant Cela 
Mais le spectateur lui, voit autre chose 

En chacun vrille une autre idée , une autre émotion  physique de malaise
 Etres invisibles aux yeux des autres
exister toujours, mais hors - champ
Cette attention intense force le regard qui cherche un dialogue sans l'imposer 
"Aller à l'essentiel " comme le disait Matisse  et laisser monter la respiration du silence

Jamais un sourire , les yeux se détournent  ou se ferment 
Visages et postures antiques comme saisis brusquement dans une intimité d'une histoire inachevée
NE PENSE PLUS LAISSE MOI HABITER TON SILENCE

Qu'avons nous fait du monde?  et de nous - mêmes

46 tableaux  de Djamel Tatah  Fondation Maeght ce Samedi 
Ceci n'est pas un communiqué de presse   simplement un ressenti   qui ne laisse pas indifférent 
Notes personnelles AA  Un album complet de 10 planches sur papier est également prêt

10 commentaires:

  1. et aucun communiqué de presse ne saurait rendre ainsi l'impression ressentie
    (***)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brigitte et tu sais de quoi tu parles

      Supprimer
  2. N'est-ce pas le propre du regard de rapprocher intimement les êtres tout en laissant les corps à distance ? Je trouve que la peinture de Djamel Tatah est une réponse à cette question, et le désir de s'approcher de l'autre par la seule puissance du regard.

    et j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle analyse Maria , vous venez de formuler exactement ce que je n'arrivais pas à exprimer
      Merci

      Supprimer
  3. je ne vois pas les trois dernières photos et cela est bien dommage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous envoie un mail Merci de me le dire cela en vaut la peine

      Supprimer
  4. Impressionné par la taille de ces œuvres et par les regards.....
    et interpelé par cette magnifique phrase ....
    "NE PENSE PLUS LAISSE MOI HABITER TON SILENCE"
    Amitié AA
    Tj

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très juste cela résume parfaitement le ressenti devant cette intensité révélée à celui qui veut voir
      Merci Ami j'aime beaucoup ton nouvel " avatar" de l'une de tes oeuvres
      Belle journée AA

      Supprimer
  5. Trés belles reflexions sur ces oeuvres magnifiques.
    On suspend le temps mais peut être pour mieux l'apprécier.
    Amicalement
    Nadine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Nadine Merci pour ton passage et ton appréciation , comme une autre visite en mémoire
      A Bientôt le 17
      Amicalement Arlette

      Supprimer