samedi 30 mai 2015

mardi 26 mai 2015

LES JOURS DE MAI ... RECAPITULATIF

Grandes lunettes pour mieux voir 
LE PREMIER JOUR DE MAI 
tout en clochettes de bonheur comme il se doit .Mais, 
IL Y A DES MATINS 
matins chagrins ou rien ne va , il est urgent d'ouvrir le cahier de dessins et sourire de l'humour imprimé et se donner envie d'un 
TOURBILLON  D'ELEGANCE 
robes de fées , et beaux tissus sur de sublimes mannequins que 
Jean Philippe  Charbonnier photographe expose 
SE VETIR DE RIEN 
expression désuète d'un temps révolu  quand "il fallait avoir de la tenue 
ELLES ALLAIENT DANS DES THES 

Nathalie Sarraute de son écriture féroce décrit  les papotages frivoles d'un autre temps d'insouciance
 

Mais la nature reprend ses droits et le cormoran prédateur stylisé en image , bien vivant chasse , malin dans les réserves de poissons 
FIER SUR SON ROCHER  
Dans le doute et les échecs  quand une porte se ferme  vite s'envoler par la fenêtre 
IL S' EN EST FALLU DE PEU 
et "le roseau révolté" ne plie plus !! Nina Berberova  en parle avec justesse , s'échapper et sentir 
LA COULEUR DU VENT 
dans le jardin de la campagne  être oiseau et se balancer dans le vent loin des exotismes des agaves savantes  et piquantes de Ligurie mais en écire quand même l'impression 
VOILA   ce Mai terminé , baladeur et frivole ce qui est bien pour un "  Joli Mai "  de poète 
JUIN pointu  dans le vent fou ,se pare de promesse??
 c'est à voir   





samedi 23 mai 2015

IL EST UN JARDIN

Il est un jardin en Ligurie qui plonge dans la mer 100 m plus bas
 par des escaliers ,  des calades ,des sentiers de ravissements

Univers végétal de fleurs ,d'agaves d'arbres exotiques , grâce au micro - climat  du lieu 
C'est en apercevant d'un bateau un palazzo en ruine que Thomas Hanbury en 1867 décide d'acquérir ce bout de paradis juste à côté de la frontière entre la France et l'Italie fuyant les brumes britanniques 18 hectares d'oliviers de vignes et de fleurs Ce riche Anglais avec son frère et sa famille se consacrent au domaine  , vaste travail  que Dorothy  ( sa belle -fille) en particulier  met en valeur par des semences de 600 espèces différentes en terrasses et bosquets , bassins et fontaines , de nos jours après bien des déboires , (guerre et finance )le jardin dénombre 7000 espèces de plantes des différents pays ,du Pérou à L'extrême orient tout en gardant aux plantes méditerranéennes  la part belle


















IL est un jardin 
où chaque pas révèle une image que ponctuent les cyprès comme un coup de pinceau sur le bleu du ciel  ,  Sous une gloriette repose l'infatigable Dorothy 
Et plus loin un curieux mausolée mauresque Temple  où Thomas et Katherine contemplent leur oeuvre dont l'Institut de Gênes est responsable 



  

Après avoir échappé aux féroces pointes des Aloès de toutes sortes , aux dénivelés de pierres coupées  fatales aux chevilles , au soleil ardent de midi , aux monstres miniatures
Les dernières marches vers la civilisation tout en haut après cette aventure exotique !



La visite du Palais qui domine le jardin sera pour la prochaine fois 
 

vendredi 22 mai 2015

COULEUR DU VENT

Quittant les splendeurs d'un jardin exotique qui plonge vers la mer ,sculpté par les arbres comme un tableau composé en harmonie ...
(qui fera l'objet d'un billet plus précis Jardin Hambury Vintimille)
Plus modestement le jardin de la maison des champs dans la Drôme réserve en arrivant des merveilles de rencontre 
Quand le cerisier quitté en fleurs il y a quelques semaines offre au rosier penchant courbé par le vent des perles de promesses 
Les branches ploient et les fleurs se tendent 
Belle amitié dans le jardin des champs 





mardi 19 mai 2015

IL S'EN EST FALLU DE SI PEU...

"Il arrive dans la vie de chacun que, soudain , la porte claquée au nez s 'entrouve, la grille qu'on venait  d'abaisser se relève , le non définitif n'est plus qu'un peut-être, le monde se transfigure , un sang neuf coule dans nos veines ."
 Une re lecture depuis 1988 avec toujours ce côté insicisif et le talent de Nina Berberova   rencontrée un jour chez Hubert Nyssen à Arles ( Actes -Sud)  restée dans l'ombre si longtemps
Quelques petits romans dans un coffret gardé soigneusement , des biographies 
"Ce Roseau révolté"  , un peu de son parcours qui frôle la tragédie 
Elle poursuit vers la fin du récit
"Maintenant , quand une porte s'ouvre  ou qu'une fenêtre se relève , les larmes de gratitude ne m'étouffent plus , je ne profite pas de toutes les occasions , je ne m'incline pas devant toutes les permissions Après ce que j'ai vu , je n'ai pas envie d'être en quoi que ce soit , l'animal que l'on met au pas , que l'on dresse , que l'on envoie quelque part, que l'on gave pour ne pas mourir de faim, que l'on punit ou que l'on congratule pour avoir bien obéi à la baguette "
Commencé par l'accompagnatrice en 1985 l'intégralité des livres de Nina Berbérova est publié chez Actes -Sud
Cette Belle Dame ( 1901- 1993)   née à St Pétersbourg est restée plus de vingt ans en France puis aux Etats -Unis  Elle a fréquenté Blok Gorki  Pasternak Nabocov et vécu avec le poète Khodassevitch, le peintre Makev et le pianiste Kochevits,  a enseigné à Yale et Princeton 
Un beau et enrichissant parcours qui a nourri ses oeuvres
Un moment de plaisir à relire .. le temps ayant passé  sans rides

Illustration couverture Félix Vallotton  Photo Jean-Louis Aucagos

vendredi 15 mai 2015

FIER SUR SON ROCHER

Le noir cormoran libre et solitaire ...   chasse
silhouette hiératique dans le couchant 
 

Il plonge brusquement et se propulse, les ailes  étroitement collées au corps  telle une fusée cherchant sa cible
Corbeau de mer ou pélican disent aussi les chinois qui, par une pratique ancestrale se font un allié de ce volatile glouton et prédateur qui peut engloutir 700 à 900 grs de poissons par jour  sur les rives de rivière Li
 Il est  encore fréquent d'observer cette pêche insolite  ,un anneau enserre le cou pour qu'il ne puisse tout avaler

Sculpture en bois  très expressive de 10 centimètres   exécutée par des réfugiés de Shanghai  en 1937  en témoignage de reconnaissance à l'Amiral Le Bigot ainsi que 3 plateaux de merveilleuses petites figurines  (Collection Le Bigot)
Le cormoran inspira aussi des poètes et des peintres plus ou moins réalistes 
Dès les beaux jours ils s'en vont vers le Nord et si quelques uns sont encore là  dans le Var en étendant leurs ailes pour les faire sécher  c'est un plaisir  du regard , mais dans les parcs et fermes aquacoles c'est une autre histoire !! Même si l'espèce est protégée il est autorisé d'en éliminer afin de préserver les poissons en nourrice,  vivier tentant pour les oiseaux tenaces et malins 

 
Images - souvenir d'un lointain séjour
La lune était sereine et jouait sur les flots
....

"Qui trouble ainsi les flots près du sérail des femmes ? 
Ni le noir cormoran ,sur la vague bercé 
...Sont- ce des cormorans qui plongent tour à tour 
et coupent l'eau , qui roule en perle sur leur aile ?"

Victor Hugo ( Les Orientales... Clair de lune) 

Idée à partir d'un article sur Var - Matin ( les cormorans autres habitants du Lazaret ) de MA.D
Photo Dominique Leriche Var-Matin
Photos AA et huile sur carton  (50X60)le Cormoran   

 

mercredi 13 mai 2015

ELLES ALLAIENT DANS DES THES ...

AH!!!cette vie était extraordinaire ! Elles allaient dans "des thés ", elles mangeaient des gâteaux qu'elles choisissaient délicatement d'un petit air gourmand ...tout autour c'était une volière pépiante , chaude et gaîment colorée et ornée.
Elles, elles, elles toujours elles voraces pépiantes , délicates ...leurs yeux indifférents glissaient sur l'aspect , sur le masque des choses le soupesaient un seul instant ...puis le laissaient tomber Et les fards leur donnaient un éclat dur , une fraicheur sans vie
Elles allaient dans des thés Elles restaient là assises pendant des heures ...Elles parlaient , parlaient toujours répétant les mêmes choses , les retournant , puis les retournant encore , les pétrissant , roulant sans cesse entre leurs doigts , cette matière ingrate et pauvre qu'elles avaient extraite de leur vie ...
Jusqu'à ce qu'elle ne forme plus entre leurs doigts qu'un petits tas , une petite boulette grise ."

Extraits Tropismes  Nathalie Sarraute
Regard  sans pitié  dès 1939  et repris par la suite ,sur une société complètement factice et futile
Larousse dit "Tropisme ": Force obscure qui pousse un groupe à prendre une certaine orientation
Ilustration AA (Thé à la campagne)

mardi 12 mai 2015

SE VETIR DE RIEN....

Petite suite frivole
"Le petit tailleur bleu...le petit tailleur gris. Leurs yeux tendus furetaient à sa recherche ...peu à peu il les tenait plus fort ,s'emparait d'elles impérieusement  devenait indispensable , devenait, , un but en soi, elles ne savaient plus pourquoi , mais  qu'à tout prix il leur  fallait atteindre  Elles allaient , elles trottaient ...mais oui une autre fois Elles souriaient tout de même aimablement , bien élevées , bien dressées depuis de longues années quand elles avaient couru  encore avec leurs mères , pour combiner , pour se" vêtir de rien "  , car 
"Une jeune fille , déjà a besoin de tant de choses , et il faut savoir s'arranger "
...
...avec leur petit sac sous le bras , leurs petits bibi règlementaires juste comme il faut incliné sur leur tête ,  leurs cils longs et rigides , leurs yeux durs ...
Elles trottaient le long des boutiques "...
Nathalie Sarraute ( Tropismes 1939 son premier roman  et repris 1957)

Illustration d'une publicité 

jeudi 7 mai 2015

TOURBILLON D'ELEGANCE

Images- Papier -Glacé d'une sophistication extrême , tout le raffinement de la Haute-couture sur les murs de la Maison de la photographie à Toulon 
Jean-Philippe Charbonnier  tel un magicien fait revivre par ses photographies parfois insolites les noms et les parfums  d'élégance somptueuse 

Maison de la photographie Toulon  

  BALMAIN  LANVIN  GIVENCHY   NINA RICCI   DIOR CHANEL  SAINT -LAURENT 
Ces noms chantent encore  à nos oreilles
 Jean -Philippe Charbonnier( 1921 2004) , Issu d'une famille d'artistes , s'oriente vers le photojournalisme  , devient à partir de 1948  directeur de magazines et forme un trio de choc avec Boubat et Swiners  pour Réalités , prestigieuse revue
 Vers 1950 les grands couturiers Dior et Bamain apprécient l' humour décalé de ses prises de vues , il accède aux coulisses des ateliers et sur les podiums, tout en poursuivant ses reportages pour les groupes industriels et ses cours d'enseignement à Paris et en Angleterre , participe aux rencontres d'Arles en 1970 
Mais c'est ici un volet de son art qui est présenté  photos en extérieur sur le Pont Neuf 1952
Notre Dame  1952  et ce clin d'oeil des gargouilles et du petit chien ..
Les robes du soir  sont de véritables rêves de Princesses de conte de fées 

La haute couture des années 50 avec Balanciaga impose une rigueur architecturale  Carven habille les petites femmes Balmain invente sa " Jolie Madame"Hubert de Givenchy incarne la distinction avec son égerie Audrey Hepburn Nina Ricci c'est " L'Air du temps " 
 1961  Givenchy
Capucine sort de chez Cartier 1953    Rien n'est figé et c'est là tout son art 
Talons aiguilles , petits sacs et chapeaux  C'est incontestablement Christian Dior le grand Maître des élégances dont tous les autres se sont inspirés Mais....
la mode est changeante le style s'éssouffe en 1954 Coco Chanel rouvre ses ateliers et la femme moderne ,  active adopte les tailleurs stricts en tweed , la mailles et les trotteurs , le sac en bandouilère plus pratique
Un autre talent en fera magistralement la synthèse et marquera la fin de la décennie quand YVES  SAINT LAURENT succède en 1957 à DIOR après sa disparition 

Yves St Laurent  essayage chez Dior 1960 

Présentation avec Madame Marguerite  1960 
Si les illustrateurs sont toujours présents( C. Bérard  R.  Gruau  )La photographie devient la règle ,des clichés super- sophistiqués avec Irvin Penn Avedon et Charbonnier  qui sont la signature d'une époque pour Vogue  et autres revues qui starisent  les mannequins  Bettina  Capucine  Suzy Parker  s'introduisent  dans la vie publique  et font rêver hors des salons de couturiers
Elles deviennent  (les ancêtres si l'on peut dire )de nos Top -Modèles
 Amusant de retrouver les jeunes Pierre Cardin  et Karl Lagerfeld
Photographiés avec talent par Charbonnier en 1961
La mode est éphémère dans un tourbillon d'inventivités toujours renouvelé  

Affiche de l'exposition  et le Clin d'oeil de Bettina qui s'en est allée en Mars dernier 

Notes prises sur "La mode en France1947-1960  par Rémy Kerténian 
Phot AA seulement quelques clichés  sur la quantité ( l'éclairage me jouant des tours pendant le parcours  Pas trouvé de catalogue )
Article Var Matin  expo jusqu'au 20 juin 2015

lundi 4 mai 2015

IL Y A DES MATINS

Il y a des matins chagrin ...où rien ne va    Alors pourquoi  pas
Alors ressortir le vieux cahier jauni , conservé derrière les étagères et voir si cela fonctionne toujours ! rire et sourire ou rien...  Les temps changent et les ravissantes idiotes de KIRAZ sont à pleurer et une  autre encore et le dessin si agile et le propos si juste de ce temps là  un sourire s'ébauche de  l'insouciance un peu snob qui étiquette  la frivolité des  belles  jeunes -femmes
 Papier jauni authentique  reflet d'une époque  


Avoir découpé ces images en dérision, en rire sans se douter que cela deviendrait une trace (1960)
Faizan et ses grosses dames sures  d'elles ,persécutant l'entourage 
Gad aussi 


Mais c'est encore Sempé au bout de 17 petits croquis,   saisit  l'essentiel du désenchantement

et d'un texte lu sur un blog préféré que je suis ( lorgnon mélancolique) 
"La mélancolie et la nostalgie font partie de la vie .Un bon moment que l'on passe est forcément mélancolique .On est très très content mais quelque chose nous dit dans un coin de notre tête , que ça va passer , et que c'est passé .C'est fait .C'est comme des vins qu'il ne faut pas déboucher , sinon ils perdent de leur arôme , comme des tableaux qu'il ne faut pas exposer à la lumière ..
La mélancolie c'est la conscience profonde que nous ne sommes que des petits êtres en quête d'autre chose , mais qu'on ne saura jamais quoi Et quand on le saura , ce sera grave " 
Sempé 
YOUPI