dimanche 19 novembre 2017

EVOCATION

L'évènement s'envole ,mais reste l'essentiel , inscrit dans le corps , qui resurgit au charme furtif d'un évocation, au frisson d'une sensation,à la force étonnamment vive  et parfois incompréhensible d'une émotion...
le souvenir n'est plus , mais la mémoire sensuelle du corps parle toujours.
Nous sommes un tissu muni de capteurs qui enregistrent  des empreintes tenaces lesquelles nous servent de tuteurs pour nous diriger
Trop de souvenirs nous paralyseraient.
Françoise Héritier   Le sel de la vie (2012) 
 

mercredi 15 novembre 2017

L'ART ET LA MODE

1850-1930  
La mode entre au Musée ...de Toulon 

 Déjà en 1874  Stéphane Mallarmé en parlait dans ses rubriques en tant qu'Art.
 La presse de mode  se développe
L'art et la mode  (188O-1975)  présentait "des gravures raffinées c'était alors l'archétype de la revue  liée au luxe  "
en 1891  La mode pratique ...puis Vogue ,  Fémina  deviendront des oeuvres d'art sur papier glacé
" Longtemps réservé à la prestigieuse élite , le portrait    se démocratise au  XVIIIéme siècle   , le genre gagne en simplicité et reste accessible à la classe bourgeoise montante"
Organisée en partenariat avec la  Villa Rosemaine (Centre d'étude et de diffusion du patrimoine textile installé à Toulon depuis 2010)
Falbalas est un  évènement  culturel et une traversée du temps , placés sous le signe de l'élégance ...Un moment de grâce  Précise Hubert Falco Maire de la Ville dans sa préface au somptueux catalogue de l'exposition  ainsi que les textes  historiques très pointus de Rémy Kerténian déjà rencontré lors de plusieurs conférences 
Fastes, Extravagances, Délicatesse, Elégance  toute la mode dans  un regard sur la société  
Griffes prestigieuses et portraitistes renommés  
Les photographies interdites dans les salles d'exposition   ces deux dernières se trouvent à l'entrée et les suivantes reproduites sur le catalogue  


Robe de ville à crinoline en taffetas façonné changeant vert d'eau , noir et turquoise 1885
Reflets évidents sur les deux images à l'éclairage différent 
Les falbalas sont ces rubans rebrodés en bas de la jupe aux manches et souvent à l'encolure 
La visite est dirigée et commentaire brillamment 
par Catherine Dupont -Saint-Cyr  des Amis du Musée qui, associant les portraits aux robes tout au long du parcours ouvre des réflexions sur l'histoire , la société et la dextérité des couturiers , brodeurs et plumassiers 
 Portrait de femme  Emile Roumens en robe de bal























Somptueuse cape de grand soir à col Médicis en dentelles et broderies de perles de jais
1910  Griffée Madame Thiboust


Jules Trayer 1859 Le travail  robe de jour et châle Chantilly

Alexandre Cabanel 1871portrait de la baronne Von Derwies

Gustav Adolf  MOSSA Femme sur canapé   1908 
Robe d'après midi Manteau de jardin ou tailleur de voyage  la richesse des tissus  et des accessoires sur des formes simples est un gage d'élégance 
C'est surtout  les robes de soirées  et de bal qui sont éblouissantes 
Madeleine Vionnet  1930 mousseline de soie noire et et crêpe de soie noir brodée
et tant d'autres  encore  c'est  un enchantement   
Cette exposition est une réussite complète 


dimanche 12 novembre 2017

SOUVENIRS DORMANTS

Souvenirs en écho avec Patrick Modiano 
Phrases en résonance  
"J'aimais écouter les gens et leur poser des questions Il m'arrivait souvent de capter des bribes de phrases d'inconnus  dans les cafés, je les notais le plus discrètement possible Au moins ces paroles n'étaient pas perdues pour tout le monde Elles remplissent cinq cahiers avec des dates et points de suspensions"



Mêmes réactions  dans la rue , depuis longtemps je m'amuse à en faire une  conversation ou inventer des réponses , c'est une image de l'état du monde  
 Il en ressort souvent des plaintes , des indignations , des critiques
Il est vrai que, lors 'une promenade ou dans un lieu public les grands sujets ne sont pas abordés vraiment  Modiano a le talent par petites phrases , clin d'oeil innocent  d'arrêter la fuite du temps La moindre rencontre engendre chez lui toute une histoire , un souvenir 
C'est un peu un Maître de la fugue 
Peinture Gérard Fromanger   PhotoAA Paris Bandol Toulon

samedi 11 novembre 2017

LA MANGEUSE D'HOMME

Pour ne rien oublier en ce jour 
Nous attaquons baïonnette au canon et reprenons ce fameux sommet  
Un des multiples extraits 
Grand-Père écrit à 85ans enfin  ses souvenirs dont il rêve toutes les nuits depuis ses 19ans 
   et s'en va en nous laissant son cahier à 95 ans 

dimanche 5 novembre 2017

QUAND IL FAUT SE REFAIRE UNE SANTE

Un ordinateur aussi a besoin de  reprendre  vie
 l'Homme de l'Art est là 
La tablette si pratique ne peut le remplacer 
A Bientôt