lundi 27 mars 2017

L'ANNONCIADE OU LES RACINES DU 20 ème SIECLE

Notre Dame de l' Annonciade à Saint Tropez
  tout au bout du port , est une ancienne chapelle érigée en 1510 habitée par les pénitents blancs ( laïques ) jusqu'en 1663  ,désaffectée pendant la révolution , puis devient  lazaret , hangar   à bateaux et  abandonnée   , quand Paul Signac le premier en 1892
 invite ses amis peintres  qui travaillent sur la couleur à venir découvrir le petit port de pêcheurs ,    le bâtiment est aménagé en 1937 en espace muséal  ,bien avant la Gare d'Orsay
Quand en 1950  un collectionneur Georges Gramont  le transforme en Musée
Une collection qui, à partir du legs du mécène en 1955 , sera un  foyer de la création du divisionnisme , nabisme  fauvisme de 1890 à1940

   
Des l'entrée  la configuration de la chapelle s'impose   et sous une lumière douce et zénithale  les oeuvres  se dévoilent 

 autre  côté
Une sculpture  de Belmondo en  médaillon  du généreux donateur Georges Grammont se trouve à gauche de l'ancien choeur 
Au premier étage la jeune et  belle Dina Vierny  à 16 ans fascine Aristide Maillol qui voit en elle le type même de la méditerranéenne
Quand tout autour s'organise un ballet de couleurs et de lumières par les peintures  de  Signac à Matisse ,Van Dogen  ,Vlaminck,  Derain  ,Vuillard,  Braque , Rouault , Ils sont tous là 
Fabuleux trésor  


Le regard s 'évade  avec  autant de plaisir 
même
le gabian peu farouche  n'en revient pas 
 Et ....Rouvrir les cahiers d'Histoire de l'Art  pour se souvenir du parcours de ces peintres  ,
 le propos ici est purement visuel 
A suivre  vers la citadelle

8 commentaires:

  1. belles photos d'un petit endroit béni

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours un plaisir d'y revenir hors saison

      Supprimer
  2. Une chapelle transformée en musée de peinture, rien ne peut me séduire davantage. Avec leur éclairage zénithal, ces salles sont merveilleusement lumineuses. De plus, je suppose que ce type de lumière venant du haut minimise les reflets parasites sur le vernis des toiles (cauchemar des photographes amateurs !).
    J'aime beaucoup "La femme à la balustrade" de Van Dongen. Ce tableau me rappelle "La loge de théâtre" de Félix Vallotton, vue au Grand Palais lors de l'exposition "Le Feu sous le Glace" en 2013. Outre leur air de famille, les date de naissance de ces deux tableaux sont très proches, le tableau de Vallotton a été peint en 1909 et celui de Van Dongen est daté 1910-1911.
    Merci Arlette, pour ce très beau reportage qui m'a beaucoup plu (j'adore le "Cadichon de Van Dongen :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tilia pour tes commentaires... commentées qui font rebondir comme tu sais si bien le faire Je sais que bien des amis ne franchissent pas les pas sur les blogs et c'est dommage pour celui qui publie de ne pas trouver un écho , mais nous en discutons par la suite ou par mails individuels Belle journée à toi

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci La Cat pour ta visite et ton appréciation en direct d'autant plus que tu étais de la partie ,il manque encore la Citadelle

      Supprimer
  4. Quel travail pour notre plaisir: photographier, trier, traiter, organiser et enfin publier. Ouf, mais le résultat est probant. Par contre je préfère le musée de Brigitte, va savoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH!! de quelle Brigitte??? Va savoir...
      Merci pour ta reconnaissance du travail

      Supprimer