lundi 16 mai 2016

PROMENADE

Il suffit de franchir le pas... le passage fortifié dès les hauts murs de l'abbaye  se dresse la  pointe  du clocher vernissé 




Saut dans le temps  mais  point de poulaines ni de cotte ,ni de hennin  ,coiffes ou mantelets
Les façades austères gardent un mystère et la porte de Monseigneur de s'ouvre pas  facilement Judas ,clous et verrouillages dissuadent le manant 

 
















Le " bel -Ennui   n'est pas loin avec ses " cansos"en remontant plus loin encore ( les fêtes Médiévales ne sont qu'en Août) au Pays des Antonins ici à St  Antoine l'Abbaye tout est en harmonie des vieux murs  jusqu-à la fontaine pétrifiée qui ne coule plus 

 






Et si les marches ont senti peser tant de pas 
le Tau d'Antoine l'Egyptien est présent  par ce pouvoir d'avoir su guérir du mal des ardents  qui était miracle   et surtout de découvrir les méfaits de l'ergot de seigle qui engendrait des désordre gravissimes 
( plusieurs articles le racontent , sur ce blog)car c'est une promenade qui revient souvent au cours des vacances , ainsi que les heures d'Orgue les dimanches d'été

Le ciel est par dessus les murs  
 qui est toujours le même de tout temps et par tous les temps 
La vie reprend son cours aussi ...

8 commentaires:

  1. et sans faute, on n'abime pas un pareil cadre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le manque de moyen et de subventions ...laisse ainsi un peu authenticité au village ...enfin je suppose

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci Marie - Christine ... belle journée un peu ventée ce matin

      Supprimer
  3. quel beau bleu et la fenêtre et son côté magritte ;-)

    RépondreSupprimer