mercredi 16 décembre 2015

L'OEIL

Aux confins des profondeurs de l'Abbaye première , quand les architectes bâtisseurs ne détruisaient jamais le travail de leurs prédécesseurs 
d'un enchevêtrement de courbes et contre - courbes surgit 
un visage 
jeu de lumière et esprit vagabond les paupières se dessinent
 mais un oeil reste ouvert et observe ! 
" La tour 
la tour de don 
le donjon 
le don de juan 
est une dentelle 
un hirodon de dentelle 
une hirondelle 
une hirondentelle " 
Jean ARP
Les bilabiés " Jours effeuillés  poèmes ( Gallimard 1966)
Abbaye de Sénanque 
Esprit fantasque ce matin 

7 commentaires:

  1. Fantastique clin d’œil !
    Chapeau, Arlette, pour le coup d’œil.
    Il existe un mot savant pour désigner les interprétations d'images qui présentent des parties évoquant des être ou des choses différentes du sujet principal. Mais ma mémoire fluctuante s'obstine à ne pas vouloir me le rappeler. Je vais de ce pas farfouiller dans mes anciens billets, je me souviens qu'il en a été question avec mes photos de la source de l'Orbiquet...

    RépondreSupprimer
  2. Mais oui, Tilia mais le mot m'échappe aussi :-))
    Aie ! Aie !

    RépondreSupprimer
  3. Voilà, j'ai fini par retrouver le mot en question, c'est "paréidolie".
    Pas facile à retenir, à moins d'avoir étudié le grec, ce qui n'est pas mon cas :-(
    Et ce qui risque d'être de moins en moins le cas pour nos petit-enfants, vu la politique actuelle qui vise à réduire l'enseignement des langues dites mortes à peau de chagrin (voire à les supprimer purement et simplement).
    Des langues pourtant bien utiles. On en voit un exemple avec ce mot étrange "paréidolie" qui fait penser à "idole", autre mot issu du grec "eidôlon" (image) via le latin "idolum".

    Merci pour Jean Arp, dont je connais plus ou moins les sculptures mais pas les poèmes.
    Belle fin de semaine, Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement me souviens de cet article où tu employais ce mot à propos d'une impression
      Cette illusion de voir toujours autre chose .. m'est fréquente !! j'appelle cela de l'imagination !!! qui échappe au quotidien
      "C'est grave docteur?"
      Le surréalisme de Jean Arp est jubilatoire

      Supprimer
  4. N'est-ce pas ce que l'on nomme "La Paréidolie"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo Maria, Merci pour vos passages fidèles

      Supprimer