samedi 22 mars 2014

LE DERNIER ENCHANTEUR

LE DERNIER ENCHANTEUR DU MONDE 
Avec un tel titre tout parait déjà plus beau 
Lumineux le dernier Printemps de Pierre Bonnard 
Bonnard le Japonnard  disait ses amis Nabis 
Celui qui courrait après la lumière,
  Bon dessinateur, Fasciné par les silhouettes en contre jour  et les cadrages illusoires et imprévus
C'est la lumière qui dillue les formes qui le passionnera toute sa vie
Cet atelier aux mimosas   une de ses dernières toile est, ce qu'il dira non pas un aboutissement mais un pas vers sa recherche 
Marthe l'Aimée ,tant et tant de fois représentée dans sa baignoire
  magnifiée  statufiée
Elle ne vieillit pas et pendant trente ans  reste la même 
Miracle de l'Amour



Presque momifiée comme une idole  dans sa salle de bain
disparue cinq ans avant lui est toujours présente juste là dans le coin gauche de cet atelier du Cannet , juste esquissée 
Des nus à la toilette , saturés de lumière 
147 nus sur 384 tableaux  le quart de sa production!!! 
Muse idéale aux yeux de l'artiste 
 
Scènes intimistes  de la vie simple  mais support de son étude , microcosme du temps présent 
Etude du cadrage insolite et des rapports des formes géométriques
( un peu comme nos peintres contemporains qui par séries que l'on croit toujours les mêmes et qui sont une poursuite sans fin d'une idée )
Nous sommes dans le tableau  , il nous colle dans l'image et nous implique , comme un temps d'arrêt 
Un peu comme Proust dont il parle souvent  et Mallarmé qui dit " ...Coulée de couleurs où fleurit la beauté "
Mais il pointe une certaine solitude ,de tristesse   de nostalgie entre le visible et l'invisible
et son dernier amandier en brume évanescente fleuri , inachevé et déjà disparu (1947 )

Notes partielles  prises et improvisées avec mon ressenti   lors de la conférence toujours prenante de Christian Loubet  salle Mozart à Toulon ce dernier Jeudi  AA

9 commentaires:

  1. la jubilation pure, des gorgées de beauté à s'enivrer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bon parfois" de revisiter" ses classique

      Supprimer
  2. superbe, et son musée au Cannet un lieu de lumière...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant la fameuse salle de bain est presque sordide .....

      Supprimer
  3. Superbe, et son musée au Cannet un lieu de lumière...
    (j'ai vu toutes ses toiles ici photographiées dans diverses expos)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bis double jeu !!!! Oui mais sous un autre angle on les redécouvre avec le temps et les évènements
      Amitiés et merci Elisanne restez dans cette lumière que vous aimez tant

      Supprimer
  4. Bel hommage au prophète japonnard et à sa muse.
    L'amandier est magnifique.
    Un billet très printanier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Tilia la relecture d'une peinture ou d'un livre comme d'une musique est un plaisir délicat Merci d'y prendre intérêt

      Supprimer
  5. J'en vis une rétrospective en 1999 à Martigny, ce fut un pur bonheur.

    RépondreSupprimer