mercredi 28 novembre 2012

UN SI LONG MOIS DE NOVEMBRE (récapitulatif)

Si long mois de Novembre? pourtant 30 jours !!!
Parce que la nuit arrive trop vite ? et de le coeur chavire de souvenirs ?
En méditation avec 
L'ERMITE AU FOND DES BOIS 
en parcourant les montagnes ou les tapisseries et paravents d'Ogata Korin 
SAGE  OU - ES- TU? 
avec un petit 
CLIN D'OEIL 
quelle voie à prendre dans le dédale des envies ? à la croisée des chemins , sans tomber!!Tout se transforme alors par un autre regard 
TRANSMUTATION 
ceci n'est pas cela et 
VOIR LE MONDE AUTREMENT 
devient un jeu parfois périlleux 
DANS LA TOURMENTE ET LA CONFUSION 
la paix et la colère Laissons tout cela , domaine des rêves , pour la vie qui va et 
TOULON EN FETE 
livres en tête pourquoi pas 
BAROQUEMENT  
baroque est ton nom, perle différente qui se singularise par ses excès 
ELLE ... CAMILLE 
la belle , la farouche , la courageuse dans "l'or perdu de la joie"
ELLE... CAMILLE 
qui lutta et sombra sans un mot 
Voilà !!les étoiles de Décembre brillent dans le ciel qui bruisse de chants et de légendes 

(Image reprise sur une revue , je ne sais plus...la tête dans les étoiles ) 

lundi 26 novembre 2012

ELLE CAMILLE... ( 2) suite

 1902-  1903
Le roman secret de Rilke et de Camille Claudel 
Par l'écriture D'olympia Alberti  la voix de Rainer murmure cette tendresse infinie 
"...Cette façon qu'elle a de regarder , de poser les yeux sur les choses et soudain de les habiter ou de les prendre en elle dans une entièreté  infragable 
 On sent cela , quand on la regarde , comme on voit la lumière  
Comme si son regard était un toucher qui éveille l'infini du vivant  
Camille a , ce qui ne s'apprend pas , mieux 
elle est une énergie , un don 
Elle sculpte la vie , la chair , le souffle 
C'est une poétesse ,
 elle possède une transparence de la matière 
même le Maître ne l'a pas  cette puissance
 qui n'est qu'à elle 
Elle comprend tout le sens  silencieux de la matière 
Elle y fouille avec une violence exceptionnelle des figures tourmentées , rugueuse crispante
Tout brûle en elle 
Jusqu' où pourra-elle aller?
Quand je pense que je suis venu pour le Maître 
et que c'est Elle qui m'inspire 
Lui  ? il l'avait volée, trahie , abandonnée"

mais c'est lui qu'elle aima toujours :le Maître 
  La vie  et le destin de chacun  bifurque 
Camille   avait 39 ans  RILKE  28
Il s'en alla de par le monde,
Elle s'enfonça dans les ténèbres 
 Ils s' écrivèrent ...........

-Buste de Camille Claudel par Rodin  
-La plaque doit se trouver Quai Bourbon
-extraits de"L'or perdu de la joie" 
Olympia Alberti


samedi 24 novembre 2012

ELLE ... CAMILLE

Quand Rilke parle de Camille Claudel  , sa rencontre lors de son travail de secrétaire avec Rodin 
Quand ce rapprochement me plonge

 dans une écriture alerte et poétique
 d'Olympia Alberti   (correspondance et manuscrit) 
"Elle n'avait rien , et tout était à elle 
C'était une impression quand je la découvris ,
seule, debout  ,quand je la regardais 
elle regardant le monde 
regardant à travers le monde , loin 
là où personne ne va souvent 
...Elle avait un visage lumineux , au regard qui allait loin 
qui semblait  traverser   les choses  de l'appartenance 
de la possession 
Oui elle ne possédait rien et tout lui appartenait 
Une sensation de vérité 
...son visage porteur d'intense "
( à suivre  ) au gré de la lecture et de cette relation secrète
Peinture Philippe Chateau

mardi 20 novembre 2012

BAROQUEMENT...

Les brillances d'or et d'argent scintillent et se surchargent et s'enroulent 
Théâtralement dans la présentation 
d'une réalité imprévue 
Cet usage opulent saute au regard dans les défilés 
où les amazones en rangs serrés 
extravagantes 
arborent des tenues importables dans la vie de tous les jours 
Jeux d'ombres et de lumières en représentation 
Les forment se transforment en surcharges inutiles 
Barroco  perle irrégulière dit le texte  en Portugais 
Réaction politique dit un autre et les dérives  qui s'en suivent 
Comme la vague s'éloigne et revient vers le rivage 
inlassablement 
les modes et les tendances vont et viennent 
en irréalité


Défilé Dolce Gabbana 
Peinture Yohanna Demougeot

dimanche 18 novembre 2012

TOULON EN FETE

Déjà les féeries dans les vitrines ,et la foule piétinante au salon du livre






Tasse de thé en euphorie 


le regard accroche les images
 et les mots tourbillonnent 


On picore les texte en regardant les visages retrouvés 
ou découverts 
On craque devant la relation de Rilke et de Camille Claudel !
Olympia Alberti et son sourire pour nous en parler




 






Et comme ce papillon posé là 









Tout est si éphémère 

A suivre

samedi 17 novembre 2012

CONFUSION et TUMULTE

Elle n'avait encore jamais été habillée avec tant de somptuosité et d'élégance 
Elle se sentait perdue dans cette splendeur 
aussi fragile qu'une poupée 
Elle avait quinze ans 
et sa vie s'achevait 
Lian Hearn (Le chant du rossignol )
Peinture Yohanna  Demougeot

mardi 13 novembre 2012

VOIR LE MONDE AUTREMENT

Dans un grain de sable voir un monde 
Dans chaque fleur des champs , le paradis 
Faire tenir l'infini dans la paume de la main 
Et l' Eternité dans une heure
Dit le poète William Blake

Mais parfois voir les déchets nous envahir 
Sous les belles pierres le ciel  s'assombrir
Musée d'art de Toulon
Les cariatides de Puget 
et "Cuverville" nous indiquer l'avenir!!
Par l'imagination de Jacques Guyomar

samedi 10 novembre 2012

TRANSMUTATION

"La nature change elle même tout ce qui semble la corrompre
 , et de tout cela elle fait encore des choses nouvelles
 Elle se contente de ce qu'elle a "
d'après Marc Aurèle

Sur les murs épais et fortifiés du Fort Napoléon
(Une des places fortes qui protégeait la rade de Toulon )
se déploie de grandes images noires , brillantes et colorées
Le regard se déplace de l'une à l'autre
 sans en trouver l'origine 
JACQUES  GUYOMAR   cet arpenteur de nuages
nous offre le jeu de la récupération par
 ses ARCHITECTURES DU REBUT 
(titre de l'exposition )
Les polyanes (film plastique des sacs poubelles)
se prêtent a toute cette construction 
film qu'il étire , enveloppe et déchire 
la lumière faisant le reste
Gouttes d'eau  , reflets ici et là
détails agrandis :un autre univers 
Guyomar architecte d'origine exprime ses sensations
 par diverses techniques et garde le goût des compositions graphiques et structurées 
Il nous captive par sa simplicité et sa créativité 
signe des grands artistes 
Galerie" La tête d'obsidienne" Fort Napoléon La Seyne sur mer jusqu'au 17 Novembre



mardi 6 novembre 2012

SAGE OU ES -TU ?

Dans son ermitage le Sage médite 

Un seul livre dans sa besace 
Dans la maison des champs 
les livres jaunis ,usés 
s'empoussièrent joyeusement
Dans les officines Parisiennes 
s 'élaborent des prix  dont les bandes rouges 
prestigieuses  illumineront 
les devantures 
Et chaque après - midi , sur le plan d'eau 
le long héron aux longues pattes 
s'immobilise 
patient , il attend le passage de la carpe d'or 

samedi 3 novembre 2012

PRESSENTIR LA VOIE ...

Les voies ... 
"qui lui avaient permis d'atteindre sa position actuelle
 lui paraissaient étranges , d'autant plus étranges
 qu'elle n'avait pas
compris où elles devaient la mener
L'étrange c'était de ne pas savoir où l'on va 
n'y ce que l'on cherche
D'avancer aveuglément 
souffrant  si fort en secret 
dans la consternation , l'inexpérience 
L'ignorance "

C'est!! par un détail , une image ,  bien après 
un mot entendu !!une rencontre
que tout s'éclaire enfin 
Petite méditation d'un ermitage avec Virginia WOOLF
 en résonance secrète d'une lecture ancienne 
(La traversée des apparences )

Phot AA et laque Ogata Korin

jeudi 1 novembre 2012

ERMITE AU FOND DES BOIS

Dans ce monde dont nous sommes tour à tour les taches et le pinceau 
Je veux m'enraciner devenir 
de la terre après avoir été du vent 
...Je courais après le temps 
Je croyais qu'il se cachait au fond des horizons
... l' homme libre possède le temps 
Ermite au fond des bois ...
L'or des branches 
le bleu du lac 
le blanc des fractures de glace 
Palette d'Hokusai
Alors... 
Ne désirer pas plus que ce que l'on éprouve

Quelques phrases de Sylvain Tesson (Dans les forêts de Sibérie )
Transition du rat des ville et du rat des champs !!! 
et pour AA plutôt "souris "à la campagne