mercredi 19 septembre 2012

OPHELIE

IL semblerait que ce poème de Rimbaud et la Peinture se soit "envolée  au fil de l'onde ...depuis le 17 Septembre
RE 

Sur l'onde calme  et noire où dorment les étoiles 

Et le poète dit , qu'aux rayons des étoiles 
Tu viens chercher la nuit , les fleurs que tu cueillis 
Et qu'il a vu sur l'eau , couchée en ses longs voiles 
La blanche Ophélia flotter comme un grand lys 
Arthur Rimbaud  

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Mais flottante endormie vers d'autres rêves

      Supprimer
  2. bel hommage au poète, votre toile est superbe...
    amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Relire de temps en temps pour se bercer du rythme des mots
      Comme une pause
      Merci Elisanne, Cette peinture trouve un écho dans le poème , si bien qu'un inconscient travaille en nous et un jour tout se rencontre par hasard

      Supprimer
  3. Relire oh combien c'est agréable et nécessaire. Un poème est un chant qu'on ne se lasse pas de chanter et dont la musique guide avec grâce la main de l'artiste peintre qui laisse sur la toile les intonnatiions de ce chant si beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Monique pour cette belle interprétation d'un poème
      comme une petite musique à l'oreille
      Temps en temps comme une pause de l'esprit

      Supprimer