dimanche 4 décembre 2011

LA VIOLENCE......................


LA PULSION DE LA VIOLENCE DANS L'ART
Une conférence par Robert Badinter à Toulon (Théâtre Liberté)ce vendredi 2 Décembre
L'art est le plus révélateur de cet état, car l'artiste passe immédiatement à l'essentiel
C'est l'idée du sacrilège de l'interdit qui est révélée
la représentation de l'impossible de l'inconcevable
L'écrivain raconte ,
le peintre ou le sculpteur ou le cinéaste montre
Ils reproduisent en quelques traits la scène , la suggèrent et cela marque les esprits fortement Cette pulsion de mort qui sommeille en chacun de nous
et qui ne demande qu'à se réveiller est troublante ,
seule l'éducation et la conscience sauvent l'homme

Loin des horreurs sanglantes mes ciels d'apocalypse illustrent les peurs ancestrales de la violence de la nature , partie intégrante de l'homme
Ceci n'est qu'un très faible et court raccourci de ce moment magistral passé en compagnie de Robert Badinter , car les détails , les exemples étaient trop percutants et trop chargés dans le cadre d'un billet de blog

8 commentaires:

  1. Merci pour ceci,,, je comprends sans même... ...
    j'aime cet homme, ce qu'il dit, ce qu'il est... ce qu'il a fait et fait.

    et votre ciel est parlant je ressens sa force de manière précise et viscérale, lorsque j'étais enfant, petite enfant, j'avais très peur aux fins de journées lorsque le ciel s'inondait de sang, je pensais à la fin du monde, à la fin des temps, à la fin de tout, à la mort, je pensais que j'allais mourir, ce ciel me faisait violence et mal et au même temps il m'envoutait... il m'en reste encore quelque chose de très poignant...
    merci Arlette pour ce billet

    Hier j'ai assisté pas loin de chez moi, au ballet de "Carmen" (suite), puis à l'opéra "Carmina Burana" présenté par Eve Ruggiari... un beau moment d'art guerrier ... une violence sublimée dans l'un comme dans l'autre spectacle.

    RépondreSupprimer
  2. moi aussi j'aurais aimé être présente...

    bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  3. La violence dans l'art et celle présente dans tout artiste. Elle est consubstancielle. Sans se faire violence, aboutirait-on à créer.

    Le texte de cette conférence sera-t-il édité ou bien peut-on en trouver un compte-rendu détaillé ?

    RépondreSupprimer
  4. Brigetoun
    Je m'en doutais!! car écouter cet homme et son propos simple net et si plein de vérité que l'on se demande pourquoi la vie n'est pas si claire
    D'un certain âge avec tant de vivacité d'enthousiasme et d'humour car il enchainait après une autre conférence sur la peine de mort avec les étudiants en droit de l'université et rentait sur Paris dans la foulée
    Mémoire du silence
    Merci , car il n'est pas évident de privilégier une image plutôt qu'une autre et moi aussi devant des ciels parfois si dramatique une certaine angoisse me noue
    Belle chance à ne jamais refuser d'un spectacle fort
    Parlerai d'Ithaque et le massacre des prétendants si j'arrive à trouver un angle... pour un billet (vu hier )
    Merci Elisanne tout cela est pour vous aussi
    Jeandler
    Pas la violence je pense, mais la souffrance pour créer ,violence aussi bien sûr dans le sens de se forcer
    Pour le texte , je ne sais vais me renseigner j'ai pris 4 pages de notes et une photo je peux vous les envoyer si vous voulez c'était facile car son propos était si bien structuré

    RépondreSupprimer
  5. Désolée quelques fautes se baladent pas relu
    AA

    RépondreSupprimer
  6. L'art est-t-il le reflet de la société ?

    RépondreSupprimer
  7. Pat
    Les artistes de tout temps ont représenté la vie et ce qui les entoure, les temps de violence d'une façon ou d'une autre particulièrement de nos jours
    c'est un débat sans fin
    Merci Pat de souligner ce point fort

    RépondreSupprimer