jeudi 19 mai 2011

FIGURES DE PROUE


Pour conjurer les forces obscures des océans , ignorer les chants des sirènes , les marins autrefois ornaient l'étrave des navires d'une déesse pour les protéger
C'était Héra qui dans la mythologie Grecque
était Grande Reine de l'Olympe et du Ciel
Puis au XVIII ème siècle sous l'impulsion de Colbert la Marine Royale se transforme en allégorie flottante du Roi Soleil
des décors prestigieux signés par LeBrun Girardon Puget que l'on retrouve encore intact dans certains musées
Mais petit à petit les bâtiments s'affublent de figures complètement folles
La magie s'envole et les bâteaux sont désormais dépourvus de statues protectrices

11 commentaires:

  1. les dieux sont morts, longtemps après le cri du grand Pan

    RépondreSupprimer
  2. Brigetoun Et c'est ainsi que les animaux étranges se haussent en protecteurs dans les sanglots du vent ....

    RépondreSupprimer
  3. Si nos coureurs des mers arboraient à la proue de leur navire ces figures dédiées soit à la femme soit à Neptune d'autre marins plus sanguinaire cherchaient,eux, avant tout à faire peur comme entre autre les Normands et les pirates avec des figures de mort et d'épouvante.

    RépondreSupprimer
  4. Oui Bernard
    Mais certains dieux antiques effrayaient tout autant avec le temps ne croyant plus aux dieux il fallait être plus imaginatifs un peu comme les dieux chinois à l'entrée des temples et mêmes nos sculptures de pierres dans les abbayes à l'entrée des chapelles du Moyen Age de vrais monstres représentants Satan et tant d'autres encore

    RépondreSupprimer
  5. cela fait déja deux notes que je ne vois pas vos photos... je suis déçue

    amitié

    RépondreSupprimer
  6. Maria
    Oh!! blog spot est en caprice lui aussi !!!! ????Brigetoun aussi a eu de problèmes aussi sem dernière nous devons être trop nombreux ....
    Espère que tout ira mieux

    RépondreSupprimer
  7. Il semble que tout soit rentré dans l'ordre pour ce qui concerne Blogger.
    Moi aussi j'aime beaucoup les figures de proue des navires : toujours les premières, elles fendent les lames des vagues en allant à la conquête des océans.

    Biseeeeeeeeeeees de Christineeeee

    RépondreSupprimer
  8. Seriez-vous comme Pablo Neruda amoureuse de figures de proue des navires ? Certaines sont étranges pour ne pas dire fascinantes.

    RépondreSupprimer
  9. Christine
    Petit à petit cet art a dégénéré et ne veut plus rien dire
    Monique
    Ah??? je ne me souviens plus , rappelez moi dans quel livre il en parle Merci

    RépondreSupprimer
  10. Non seulement Pablo Neruda en parle mais il collectionnait des figures de Proue, ce fait est relaté dans une de ses biographies sans pouvoir la citer, par contre il en parle dans ce merveilleux livre : J'avoue que j'ai vécu
    "
    « J’ai des figures de proue masculines et féminines. La plus petite et la plus délicieuse, que Salvador Allende a tenté à plusieurs reprises de m’arracher, s’appelle Marie Céleste. Elle a appartenu à un navire français, de taille moyenne, qui sans doute n’a pas navigué, si ce n’est sur les eaux de la Seine. Elle est de couleur sombre, sculptée en coin ; et depuis tant d’années, elle s’est obscurcie définitivement. C’est une petite femme qui semble voler sur les forces du vent sculptées dans de beaux habits Second Empire. Au-dessus des fossettes de ses joues, ses yeux de faïence regardent l’horizon. Et même si cela semble étrange, ces yeux pleurent durant tout l’hiver, tous les ans. Personne ne peut l’expliquer. Il se peut que le bois brun recueille une certaine humidité par imprégnation. Mais ce qui est certain, c’est que ces yeux français pleurent en hiver, et que je vois chaque année les précieuses larmes couler sur le petit visage de Marie Céleste. »

    RépondreSupprimer
  11. Merci MONIQUE
    je crois avoir encore ce livre à la campagne je chercherai Vraiment je ne m'en souvenais plus et cela accompagne très bien mes images et mon propos

    RépondreSupprimer